BFMTV

Quand Guy Béart mettait la télé dans tous ses états

Guy Béart dans "Apostrophes" sur Antenne 2 en 1986.

Guy Béart dans "Apostrophes" sur Antenne 2 en 1986. - Capture d'écran Antenne 2

Disparu ce mercredi 16 septembre à l'âge de 85 ans, le chanteur-poète a marqué le monde de la chanson, mais également celui du PAF. Entre coups de gueules fantasques et partis pris engagés.

Un monument de la chanson française et un artiste hors-norme. Les hommages pour Guy Béart affluent de toute part depuis l'annonce de sa disparition ce mercredi 16 septembre à l'âge de 85 ans. L'interprète de L'eau vive et Les couleurs du temps a laissé son empreinte à la télévision, aussi bien dans les émissions qu'il présentait que dans celles où il était invité. Et même parfois lorsque, profitant de son absence, certains humoristes s'amusaient à le parodier...

Une altercation majeure avec Serge Gainsbourg

La scène fait le tour des télévisions depuis près de 30 ans. En 1986, sur le plateau de l'émission Apostrophes diffusée sur Antenne 2, Guy Béart et Serge Gainsbourg vont s'écharper sur cette question: la chanson est-elle un art mineur ou majeur ? Sous les yeux de Bernard Pivot, les deux artistes, en profond désaccord, vont avoir une altercation lunaire qui restera dans les mémoires...

Guy Béart, un homme, des tubes

Le chanteur, auteur de titres devenus des classiques de la chanson française a fait de nombreux plateaux de télévision pour interpréter ses tubes. Comme ici, en 1968, où cet "amoureux du verbe" s'accompagne à la guitare pour chanter pour (et avec) le public, Vive la rose.

Bienvenue chez... Guy Béart

Dans les années 1960 et 1970, le chanteur joue les animateurs dans un talk-show baptisé sobrement Bienvenue chez Guy Béart sur la première chaîne de la télévision française. L'homme y reçoit les plus grands artistes, comme ici en 1973 où Duke Ellington vient raconter ses souvenirs et se livrer au jeu des confidences avec ses amis musiciens.

Un artiste engagé

Jusqu'en 1989, le chanteur français n'avait jamais voulu s'engager pour une cause. Mais à 59 ans, touché par la tragédie qui frappe le Liban, pays dans lequel il a passé une partie de son enfance, Guy Béart décide de prendre position et de soutenir le général Aoun. Il s'en explique lors de son passage dans l'émission Matin Bonheur sur Antenne 2 le 27 novembre 1989.

La proie des imitateurs

De Thierry Le Luron à Laurent Gerra, nombreux sont les humoristes à avoir pris pour cible l'interprète de L'eau vive. En 1970, Le Luron avait fait état de tout son talent en se livrant à une imitation fidèle de Guy Béart chantant Les souliers dans Samedi et compagnie diffusé sur l'ORTF.

Fabien Morin