BFMTV

Pour Jean-Claude Van Damme, "octogénaire" est le nom d'une ville

JCVD à l'avant-première de Lukas

JCVD à l'avant-première de Lukas - Lionel Bonaventure / AFP

Laurent Ruquier a raconté au micro des Grosses Têtes une étonnante anecdote sur la célèbre star de cinéma.

"Je ne vous l'ai pas encore raconté? Je n'avais pas osé à l'époque." Jeudi 30 août, en plein milieu des Grosses Têtes, Laurent Ruquier a rapporté une anecdote un peu cruelle sur Jean-Claude Van Damme.

"Vous savez qu'avant l'été j'ai reçu Jean-Claude Van Damme dans l'émission On n'est pas couché. Ca a fait un petit scandale, on ne va pas revenir là-dessus. Ca servait pas à grand chose. Le pauvre: il est limité, il est limité", commence le présentateur. Il poursuit: 

"Et d'ailleurs, je n'ai pas osé encore raconter à l'antenne ce qu'il s'est passé avant. J'arrive dans sa loge. Je vais toujours saluer les invités d'On n'est pas couché avant. J'arrive: 'bonjour monsieur Van Damme'. Il est torse poil, il se prépare. C'était la première fois que je rencontrais ce monsieur. J'étais content. C'était impressionnant."

"Non, ils sont de Knokke-le-Zoute"

Laurent Ruquier et JCVD discutent et ce dernier lui explique que ses parents sont fans d'On n'est pas couché.

"J'avais lu, parce que je prépare évidemment la vie de mes invités, qu'effectivement ces parents, très âgés, étaient toujours de ce monde. J'essaie de dire un mot gentil. Je lui dis: 'ça me fait plaisir, d'autant plus que je sais que vos parents comptent beaucoup sur vous. Je sais qu'ils sont octogénaires'. Il me répond: 'non, ils sont de Knokke-le-Zoute'."

Invité en juillet d'On n'est pas couché pour défendre son film Lukas, Jean-Claude Van Damme avait interrompu Marlène Schiappa alors qu'elle était en train de répondre à une question de Christine Angot sur sa vision de la condition féminine: 

"Ce que vous venez de faire, c'est super, ça s'appelle du 'mansplaining', c'est quand un homme interrompt une femme pour lui expliquer qu'il sait mieux qu'elle des choses sur son propre domaine d'expertise", avait lancé la secrétaire d'état à la star.

Jérôme Lachasse