BFMTV

Noël: neuf idées cadeaux pour ceux qui aiment les livres de cuisine

Découvrez notre sélection de livres de cuisine pour offrir à Noël.

Découvrez notre sélection de livres de cuisine pour offrir à Noël. - Montage BFMTV.com

BFMTV a sélectionné pour vous une série de livres de cuisine que vous pourrez offrir à vos proches, en fonction de leurs goûts.

Dernière ligne droite avant les fêtes de fin d'année. Autour de vous, il y a forcément des gourmands qui aiment la cuisine. La faire ou la regarder. Au-delà des désormais incontournables ateliers de cuisine, les livres de cuisine sont toujours une bonne idée de cadeau. Il y en a pour tous les goûts: des grands, des petits, des illustrés, des très pratiques, des très abordables et des plus luxueux. Voici notre sélection.

Pour ceux qui aiment la cuisine méditerranéenne: Simple, de Yotam Ottolenghi (Hachette Cuisine, 35 euros)

Yotam Ottolenghi est depuis plusieurs années une référence incontournable de la cuisine du Moyen-Orient. Les recettes du chef britannique d'origine israélienne sont aussi riches que sa cuisine est légère. Avec son dernier ouvrage, il rend plus accessibles ses recettes au plus grand nombre. Il s'y limite à des recettes courtes (une demi heure de préparation) et au nombre d'ingrédients limités (et pas introuvables). Et c'est un bel objet à mettre sous le sapin.

Simple, livre de cuisine de Yotam Ottolenghi
Simple, livre de cuisine de Yotam Ottolenghi © Yotam Ottolenghi

Pour ceux qui aiment les classiques de la cuisine française: Bouillon (Editions Marabout, 19,90 euros)

Le bouillon, c'est le cantine parisienne. A Pigalle, comme chez Chartier, ce sont ces restaurants populaires où règne la ripaille. Rien que du grand classique: du boeuf bourguignon, de l'oeuf-mayo, de la blanquette, du hareng-pomme à l'huile ou encore de la profiterole. Dans cet ouvrage, 80 recettes pour mijoter ces classiques. Préparez de grandes tablées, les recettes sont toutes calibrées pour dix personnes. Définitivement une cuisine de copains et copines.

Pour ceux qui ne mangent pas de viande: Fêtes végétales (Ducasse éditions, 35 euros)

Avec la signature de Ducasse, on sait qu'on va vers une cuisine fine, raffinée, élégante. Dans Fêtes végétales, les fruits et légumes sont mis en majesté. Avec Angèle Ferreux-Maeght et Romain Meder, le chef multi-étoilé livre des recettes 100% végétales, avec une mise en image délicate de la photographe Aurélie Miquel. Il fait la synthèse entre la grande gastronomie française et la tendance d'une cuisine plus naturelle et respectueuse de la planète.

Fêtes végétales d'Alain Ducasse
Fêtes végétales d'Alain Ducasse © Ducasse Editions

Pour les viandards: Copains comme cochons (Tana éditions, 25 euros)

De l'épaule, de la tête de cochon, du travers... Copains comme cochons ne tourne pas autour du pot (de saindoux). "Dans le cochon, tout est bon". C'est avec cet adage populaire que le charcutier basque Eric Ospital débute son livre, qui propose une sélection de recettes pour des entrées, des plats, mais aussi de la cochonaille mise en lumière dans des pintxos chauds comme froids. Avec des associations audacieuses, comme de l'huître et de la txistorra, de l'épaule de cochon aux agrumes ou du poulpe au chorizo.

Pour ceux qui surveillent leur ligne: La cuisine de la minceur durable (Terre vivante, 22 euros)

La blogueuse Marie Chioca, associée à la diététicienne Brigitte Fichaux, propose un livre qui n'a rien du régime minceur miracle. Dans ces plus de 200 pages, elles suggèrent plutôt de changer son mode d'alimentation, sans privation ni grande contorsion alimentaire. Leur secret: une cuisine équilibrée, loin des régimes "hyper" ou "hypo", où les auteures se concentrent sur des aliments naturels, non transformés, et sur une bonne régulation de la glycémie (le sucre, NDLR). Les fiches recettes vont du petit-déjeuner au dîner, en passant par les en-cas et des cas pratiques pour bien choisir ses aliments de base, quand on aime les pâtes, le pain ou le riz, tout en faisant attention à sa santé et à sa ligne.

Cuisine de la minceur durable
Cuisine de la minceur durable © Terre vivante

Pour les parents: Ma cuisine pour les tout-petits (Editions Solar, 17 euros)

Autre ouvrage d'un chef étoilé. Cette fois, c'est Eric Fréchon qui transmet ses secrets. Avec un livre sensible, personnel, à destination de ceux qui cuisinent pour les enfants. Avec Ma cuisine pour les tout-petits, le chef du Bristol livre des recettes aussi bien qu'un témoignage personnel après la naissance de son fils. Il y partage une centaine de recettes, joliment illustrées.

Pour ceux qui n'ont pas le temps: Batch cooking (Larousse, 12,90 euros)

La cuisine, ça prend du temps. Mais avec un peu d'organisation, on peut bien cuisiner, bien manger, même avec un emploi du temps resserré. C'est le principe du "batch cooking". L'idée: cuisiner une fois par semaine -le dimanche, par exemple- et préparer des plats pour toute la semaine à venir. Une cuisine Tupperware, en somme, où il s'agit parfois de préparer un plat en avance, ou alors de s'avancer pour n'avoir plus qu'à assembler des produits.

Pour ceux qui ont envie d'une reconversion professionnelle: La cuisine de référence (BPI, 33 euros)

TopChef libère les vocations. Autour de vous, vous avez forcément quelqu'un qui rêve d'ouvrir son restaurant. De la grande cuisine au petit boui-boui, un bon conseil: se former. Pour passer le CAP Cuisine, un ouvrage s'impose: La cuisine de référence, aux éditions BPI. Là, on est dans le cadeau utile plutôt que les paillettes, les jolies photos et les grandes tablées de copains. Ici, c'est de la fiche pratique, des recettes (très) détaillées et des recommandations d'hygiène et de sécurité. Le livre indispensable pour qui souhaite changer de vie.

Pour tout le monde: Elles cuisinent (Hachette cuisine, 40 euros)

Après un documentaire, A la recherche des femmes chefs, Vérane Frédiani publie Elles cuisinent. Une manière de montrer que les cuisinières sont nombreuses, y compris dans les grandes adresses, alors qu'elles sont souvent invisibles. Elle va là à la rencontre de grands noms, comme Anne-Sophie Pic, Alice Waters ou encore Elena Arzak. En tout, 40 cheffes, qui ne tiennent d'ailleurs pas toujours un discours féministe. Mais une mise en lumière peu commune de grands noms, féminins, de la cuisine mondiale.

Ivan Valerio