BFMTV

Yoko Ono créditée co-auteure de Imagine avec John Lennon

L'artiste Yoko Ono, veuve de John Lennon.

L'artiste Yoko Ono, veuve de John Lennon. - Alfredo Estrella - AFP

La veuve de John Lennon est enfin créditée comme co-auteure de Imagine, écrite il y a 46 ans.

Plus qu'un tube, Imagine est un véritable hymne qui jusqu'ici n'avait qu'un auteur: John Lennon. Yoko Ono vient d'être créditée comme co-auteure de la chanson.

La National Music Publishers Association, l'institut américain de gestion des droits d'auteur, a ainsi réparé mercredi 14 juin, une injustice vieille de 46 ans. Car en 1971, lorsque Imagine est sortie, John Lennon en a revendiqué seul la paternité. En 1980, pourtant, dans sa toute dernière interview, quelques heures avant d'être abattu à Central Park par Mark Chapman, John Lennon avait expliqué que Yoko Ono devait aussi être créditée. 

"La chanson du siècle"

"En vérité, elle devrait être créditée comme une chanson Lennon-Ono car Yoko a beaucoup contribué à cette chanson. Et Imagine est tout droit sorti de son livre Grapefruit. Il y a des passages qui disent 'Imagine ceci, imagine cela', mais bon... voilà, à l'époque j'étais un peu plus égoïste, un peu plus macho, et j'ai omis de mentionner sa contribution".

C'est la National Music Publishers Association qui a exhumé cette interview, et créé la surprise, en la diffusant au cours de la cérémonie, à New York, désignant Imagine, "chanson du siècle". Comme Sean Lennon l'a posté sur Instagram. "Le jour le plus fier de ma vie: la National Music Publishers Association a désigné Imagine "Chanson du siècle", mais attendez, surprise! Ils ont joué une interview audio de mon père expliquant, (en gros) 'Imagine devrait être crédité comme une chanson Lennon/Ono. Si ça avait été n'importe qui d'autre que ma femme, je l'aurais crédité".

Un précieux, mais tardif, signe de reconnaissance pour celle qui a souvent été accusée par des fans des Beatles d'avoir brisé le groupe et "volé" Lennon.

Domaine public

Patti Smith était là, elle aussi. Elle a interprété la chanson, accompagnée de sa fille Jessie, au piano.

Financièrement, cela ne devrait pas changer énormément de chose, comme le souligne Variety, puisque Yoko Ono est déjà bénéficiaire de l'héritage de John Lennon. Déjà héritière des biens de l'ex-Beatles, ce nouveau statut de co-auteure ne se traduira pas par un bond notable de ses revenus mais cela pourrait avoir un impact sur les droits de la chanson. La musique tombant dans le domaine public 70 ans après sa publication aux Etats-Unis, l'ajout du nom de Yoko Ono pourrait en effet prolonger ce délai pour Imagine.

C'est justement autour de questions de droits que Yoko Ono s'était publiquement déchirée avec l'autre célèbre Beatles, Paul McCartney. Les Beatles signaient généralement leurs titres "Lennon-McCartney", partageant les revenus de leurs célébrissimes titres. Mais après leur séparation, Paul McCartney avait décidé d'inverser l'ordre des crédits, pour "McCartney-Lennon", sur certaines chansons dont il disait avoir été le principal auteur, provoquant l'indignation de Yoko Ono.

Magali Rangin avec AFP