BFMTV

"Toute la vie" des Enfoirés: 84% des Français ne sont pas "choqués"

Les Enfoirés, lors d'un concert le 15 janvier dernier, à Strasbourg.

Les Enfoirés, lors d'un concert le 15 janvier dernier, à Strasbourg. - Patrick Hertzog - AFP

Les Français continuent de soutenir les Enfoirés, malgré la polémique autour d'une chanson, jugée trop "paternaliste" et "donneuse" de leçons par certains.

"Tout ce qu'on a, il a fallu le gagner, à vous de jouer, mais faudrait vous bouger!" Anti-jeunes ou pas? La polémique sur l'une des chansons des Enfoirés, Toute la vie, a divisé les Internets le week-end dernier. La ministre de la Culture Fleur Pellerin a même estimé qu'il s'agissait d'une "maladresse dans la formulation". Mais les Français restent quand même attachés à la bande de chanteurs, jeunes et vieux, emmenés par Jean-Jacques Goldman.

Une minorité se dit outrée

Huit Français sur dix (84%) affirment ne pas être "choqués" par ce texte, qui a suscité l'émoi et la colère d'internautes, notamment à cause du ton qualifié de "paternaliste" ou "donneur de leçon", selon un sondage Odoxa (*), pour Le Parisien-Dimanche.

A la question, "le principe de cette chanson vous choque-t-il ?", 84% des personnes interrogées ont répondu "non", 23% ont répondu "oui".

Le clip de la chanson, écrite par Jean-Jacques Goldman, montre deux générations s'opposer autour de thèmes sociaux. Depuis sa mise en ligne, les critiques pleuvent. A tel point que le chanteur, muré dans un silence médiatique depuis 2003, a fini par accepter de justifier ses choix sur le plateau du Petit Journal, sous la forme d'un sketch.

Les Enfoirés restent aimés

Indépendamment de la polémique qu'elle a provoqué, 55% des sondés "aiment" la chanson, 44% "ne l'aiment pas". 77% des Français interrogés affirment avoir "une bonne opinion" des "Enfoirés", contre 23% "une mauvaise opinion". Et quelque 81% des sondés trouvent les "Enfoirés" "sympathiques", et 76% "utiles".

Selon le même sondage, ils sont 61% à dire "qu'il est tout à fait légitime de critiquer les Enfoirés si on pense qu'ils disent des bêtises, même si la cause qu'ils défendent est juste". Pour 35%, on ne peut pas les critiquer car "même s'ils peuvent dire des bêtises, ce qui compte avant tout, c'est la cause qu'ils défendent et l'argent qu'ils récoltent pour les Restos du coeur." 

(*) Sondage réalisé par internet les 5 et 6 mars auprès d'un échantillon de 1.018 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

A. G. avec AFP