BFMTV

Suge Knight accuse Dr Dre d'avoir tenté de le faire assassiner

Marion "Suge" Knight et son avocat lors d'une audition en février 2016. Le créateur du label Death Row est accusé de meurtre et de tentative de meurtre, après une dispute, en janvier 2015.

Marion "Suge" Knight et son avocat lors d'une audition en février 2016. Le créateur du label Death Row est accusé de meurtre et de tentative de meurtre, après une dispute, en janvier 2015. - Frederick M. Brown - Getty Images North America - AFP

Le rebondissement est inattendu pour Suge Knight, le célèbre et peu recommandable créateur du label Death Row, actuellement en prison pour meurtre et tentative de meurtre (il aurait, après une altercation, roulé sur son producteur et ami Terry Carter et sur le réalisateur Cle Sloan, tuant le premier).

Son avocat a en effet déposé une requête auprès du tribunal de Los Angeles, alléguant que Dr Dre, son ancien ami et cofondateur de Death Row, aurait tenté de le faire assassiner dans une boîte de nuit en 2014.

Touché de six balles

Selon les infos de TMZ, Suge Knight assure que dans la nuit du 24 août, lors d'une fête organisée avant les MTV Video Music Awards par Chris Brown, un policier placé à l'entrée aurait laissé entrer le tireur. L'avocat prétend également que le tireur en question aurait avoué que Dr Dre l'aurait payé, lui et un ami, 50.000 dollars pour abattre Suge Knight. Et que le tireur aurait été relâché de façon inexplicable. Ce soir-là, le producteur a été touché de six balles dans la poitrine.

Si son surnom Suge lui vient de Sugar Bear (petit ourson), l'homme n'a rien d'un tendre. Connu pour ses méthodes souvent violentes, il a fait de nombreux séjours en prison. En 2002, un documentaire sur les rappeurs Tupac Shakur et Biggie Smalls, assassinés en 1996 et 1997, au nom d'une rivalité entre rap de la côte Ouest et de la côte Est, pointe la responsabilité de Suge Knight. L'enquête n'a jamais permis d'élucider ces deux meurtres.

M. R.