BFMTV

Si vous aimez BTS: cinq autres groupes pour découvrir la K-pop

Des membres de EXO, Blackpink, NCT U et Oh My Girl

Des membres de EXO, Blackpink, NCT U et Oh My Girl - Captures d'écran YouTube

Le boys band sud-coréen cartonne dans le monde entier et notamment aux États-Unis. Mais parce qu'il n'y a pas que BTS dans la vie, voici cinq morceaux pour s'initier à la pop made in Korea.

BTS, le boys band sud-coréen s'exporte dans le monde entier. En promotion cette semaine aux Etats-Unis, le groupe a été invité dans les talk show les plus prestigieux et même à la tribune de l'Onu pour s'adresser à la jeunesse. Mardi, les sept jeunes garçons se sont produits dans le célèbre Tonight Show de Jimmy Fallon. Mercredi, ils ont réveillé les américains en se produisant dans Good Morning America, émission dont les plages musicales sont réservées à Beyoncé, Miley Cyrus ou Rihanna. 

Une visibilité qui témoigne de l'influence grandissante des groupes de musique pop coréenne, la K-Pop. La recette ultra efficace est toujours un peu la même: des chanteurs d'une vingtaine d'années, des formations d'au moins cinq membres, des mélodies dansantes, des looks très soignés, des chorégraphies au millimètre et toujours, par-ci par-là, quelques phrases en anglais pour accrocher l'oreille internationale.

Les groupes de K-Pop se font même une place dans les charts internationaux: en juin dernier, les quatre filles de Blackpink marquaient l'histoire du genre et s'imposaient à la 55e place du Top 100 de Billboard, grâce à leur dernier tube, sobrement intitulé DDU-DU DDU-DU. Un record pour un girls band de pop coréenne.

Le phénomène K-Pop et son engouement auprès des jeunes consommateurs n'a rien de nouveau. Mais après des années passées à mûrir sa popularité internationale sur le Web auprès d'adolescents connectés, le genre commence à s'imposer au monde par le biais de vecteurs plus traditionnels.

Pour prendre un peu d'avance, avant que Twice ou Girls' Generation ne squattent les fauteuils rouges de Michel Drucker séance de rattrapage avec cinq chansons de quelques uns des groupes les plus populaires de Corée.

  • Twice - Likey

Twice, en anglais, signifie "deux fois", ce qui semble bien peu pour un groupe composé de neuf chanteuses. Dans Likey, extrait de leur premier album Twicetagram (vous avez bien lu) sorti en 2017, les jeunes Nayeon, Jeongyeon, Momo, Sana et consoeurs chantent les affres de l’attente d’un like sur les réseaux sociaux. "Like est un mot si commun, il ne suffit pas à exprimer mes sentiments", regrettent-elles. Moins superficielles qu'elles n'en ont l'air, elles admettent: "Dans le petit écran, je veux être la plus jolie, ainsi je cache ce que je ressens". On ne sait plus si on parle des futilités de l'ère numérique ou des abysses de la dépression et on aurait presqu'envie de les consoler. Si seulement elles souriaient un peu moins. 

Car un clip de Twice, c’est l’équivalent visuel d’une glace aux M&M's: beaucoup trop de couleurs pour être bon pour la santé, un aspect sympa mais une texture bien trop bourrative et un taux de sucre à faire exploser votre glycémie. Et quand ça se termine, c'est comme après la bouchée de trop: okay, on a aimé. Mais on s'en veut et on voudrait se promettre que c'était la dernière fois. 

  • EXO - Ko Ko Bop

Les stéréotypes du genre ont-ils la vie moins dure à l’ouest du Pacifique? Probablement pas, mais il faut bien admettre que EXO, l’un des boys band les plus populaires de Corée du Sud, affiche avec une assurance naturelle des looks que peu de formations occidentales adulées des jeunes filles auraient le courage d'arborer. 

Dans le clip de Ko Ko Bop, c’est tout en strass, en eye-liner et en tendres caresses sur le visage que les garçons interprètent une chanson qui emprunte juste ce qu'il faut au reggae pour ne pas perdre sa place en radio.

Car la K-Pop, comme la pop-occidentale, est une éponge. Elle s'inspire de tous les courants de musique, du hip-hop à la funk en passant par l'électro ou le R&B. Avec plus de couleurs dans les cheveux que par nos contrées et, parfois, plus de style, comme le prouve notre prochain exemple. 

  • Blackpink - Whistle

Les filles de Twice vous ont rappelé votre agaçante petite soeur quand elle vous suppliait de jouer avec elle? Celles de Blackpink vous évoqueront la grande cousine intimidante qui refusait de vous accorder un regard.

De tous les mots qui peuvent les définir, "cool" semble le plus juste. Les Blackpink sont cools, dans le sens "je-suis-en-cinquième-et-je-regarde-la-cour-réservée-aux-lycéens-à-travers-la-grille" du terme. Plus adultes, plus urbaines et moins souriantes que leurs consoeurs, fortes d’un look faussement négligé tout droit sorti du bac "tout à 10 euros" de chez Free'P'Star, les filles de Blackpink ne sont pas là pour rigoler. Dans Whistle, tube savamment construit qui mêle avec audace hip-hop, rap et accents presque folk, elles se confondent en regards menaçants et en moues boudeuses pour déclamer l’amour qui fait faire "boom boom", "ouh ouh" et "zoum zoum" à leur cœur. Vraiment trop cool. 

Surtout, les Blackpink savent tout faire. Mariah Carey et Ariana Grande font appel à Jay Z et autres Big Sean pour assurer le couplet de rap? Pas la peine, chez Blackpink on s’en charge toutes seules, et avec brio. Taylor Swift s'entoure d'une dizaine de danseurs pour cacher ses propres lacunes? Dommage pour elle; chez Blackpink toutes les articulations sont faites de chewing-gum.

Finalement, les Blackpink sont peut-être ce qui se rapproche le plus des girls band occidentaux qui, depuis l'époque des Spice Girls, nous ont montré à maintes reprises qu'elles n'ont froid nulle part. Si beaucoup de jeunes coréennes chantent leurs amours platoniques en robes à fleur, Blackpink a annoncé la couleur dès Boombayah, leur premier tube. Affublées de l'inévitable mini-jupe tartan chère au public asiatique, elle déclamaient: "Je suis tellement chaude que j’ai besoin d’un ventilateur, je ne veux pas d’un garçon, il me faut un homme".

  • Oh My Girl - Windy Day

L’esthétique est l’un des principaux attraits des groupes de K-Pop, et l’un des socles de leur succès. À ce jeu-là, les filles d’Oh My Girl flirtent avec la première marche du podium. Difficile de parler de leur musique sans parler des images qui l’accompagnent, tant les deux semblent liées. Dans Windy Day, clip qu'on penserait tourné au filtre Instagram, on boit du thé autour d’une table tout droit sortie du pays des merveilles, on se prélasse en robe bain de soleil entre les arbres, on se laisse pousser des cornes de cerf et on danse dans des tenues raccord au milieu de la pelouse la plus verte du monde. 

Comme beaucoup d’autres groupes de K-Pop, les Oh My Girl sont un peu difficiles à situer musicalement. Si Windy Day ressemble à une ballade gentiment mièvre, elles s’illustrent souvent avec une pop plus sucrée. Mais pas écoeurante. Ou juste un peu

  • NCT - Boss

On ne va pas vous mentir, on n'est pas sûrs de comprendre. NCT est un groupe d'un genre nouveau, puisqu'il n'en est pas vraiment un. Il s'agit en fait de plusieurs unités, réunies sous un même nom. NCT U, NCT 127, NCT Dream et, selon Billboard, bientôt une quatrième formation. À leurs débuts, leur label les présentait comme un groupe "au nombre illimité de membres", comme le rapporte K-Pop Herald. À moins qu'il ne s'agisse simplement d'une manière de marketer plusieurs groupes sous un même nom. 

Arrêtons-nous sur NCT U, la formation d'origine et leur chanson Boss. Là encore, on a un peu de mal à cataloguer la musique. Ils hésitent entre pop pure, rap et trap music. Avec, toujours, plus de couleur.

La liste est loin (très, très loin) d'être exhaustive. Il existe, par exemple, quelques rares formations mixtes telles que KARD, qui rencontre le succès. La K-Pop et ses dizaines de groupes sont un puits sans fond dont toutes les strates ne sont qu'à quelques mots-clés sur YouTube. Bonne exploration.

Benjamin Pierret