BFMTV

Premier Mai: le nouveau titre de Damien Saez contre l'extrême droite et la finance

Damien Saez sur scène en juillet 2013

Damien Saez sur scène en juillet 2013 - Xavier Leoty - AFP

Quinze ans après Fils de France, l'artiste français revient avec un nouveau morceau engagé.

Damien Saez appelle à "monter la résistance". Le chanteur a dévoilé Premier Mai, un nouveau titre engagé qui s'attaque aux deux candidats du second tour de la présidentielle, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, et dans lequel il appelle à "libérer la France des sourires des politicards et des sourires des banquiers".

Dans son texte, l'artiste dénonce la finance, assurant qu'il ira "brûler la bourse" ou qu'il faut "crâmer leur pognon pour en faire un feu pour réchauffer le sans-abri quand vient l'hiver", "pisser nos bières sur la gueule du banquier".

Il s'en prend également à l'extrême droite, fredonnant que "sur les réseaux sociaux, la fachosphère vient toujours gangréner le coeur de nos humanitaires" et que "contre les barbares de la terre ami faut pas lâcher".

En 2002, en plein entre-deux-tours opposant Jacques Chirac à Jean-Marie Le Pen, Damien Saez avait sorti Fils de France. Le morceau, écrit et enregistré en une dizaine d’heures et publié dans la foulée sur Internet, pointait du doigt le Front National. Et était aussitôt devenu l'hymne des manifestations anti-FN.

N.B.