BFMTV

Mort de l'académicien Jean-Loup Dabadie: de Julien Clerc à Barbara, les plus belles chansons du parolier

Jean-Loup Dabadie en 2016

Jean-Loup Dabadie en 2016 - Éric Feferberg - AFP

Jean-Loup Dabadie a signé les textes de nombreux interprètes français. Retour sur les chansons les plus emblématiques du parolier, disparu ce dimanche à l'âge de 81 ans.

Quel est le point commun entre Marie-Chenevance de Barbara, Lettre à France de Michel Polanreff et Ma Préférence de Julien Clerc? La plume de Jean-Loup Dabadie, académicien, homme de lettres et parolier qui a écrit pour les plus grands interprètes de la chanson française. Mort ce dimanche à Paris à l'âge de 81 ans, il laisse derrière lui une oeuvre pléthorique, faite de romans, de scénarii, de pièces de théâtres et de sketches écrits pour d'autres, mais surtout de chansons.

Certains des plus grands artistes de la scène française ont chanté les textes de Jean-Loup Dabadie. La liste semble infinie: Barbara, Michel Polnareff et Julien Clerc, donc, mais aussi Serge Reggiani, Dalida, Michel Sardou, Johnny Hallyday, Isabelle Boulay, Sylvie Vartan, Sacha Distel, Claude François...

Des comédiens au micro

Jean-Loup Dabadie a également fait chanter des acteurs. La Chanson d'Hélène, entonnée par Romy Schneider et Michel Piccoli dans Les Choses de la vie (Claude Sautet, 1970), est l'une de ses créations. Il a par ailleurs adapté le texte de la chanson anglaise But Now I Know, que Jean Gabin a interprétée sous le titre Maintenant, je sais

  • Michel Polnareff - Lettre à France
  • Julien Clerc - Ma Préférence
  • Barbara - Marie Chenevance
  • Sylvie Vartan - Aimer
  • Jean Gabin - Maintenant, je sais
  • Johnny Hallyday - J'ai épousé une ombre
  • Michel Sardou - Chanteur de jazz
  • Serge Reggiani - L'Italien
  • Dalida - Le Clan des Siciliens
  • Michel Polnareff - On ira tous au Paradis
  • Claude François - Je Danse
  • Romy Schneider et Michel Piccoli - La Chanson d'Hélène

Outre son travail de parolier, Jean-Loup Dabadie a écrit des romans, dont le premier, Les Yeux secs, est paru lorsqu'il avait 19 ans. Il a signé de nombreux sketches, notamment pour Guy Bedos, ainsi que des scénarii de cinéma: Un éléphant ça trompe énormément ou Nous irons tous au paradis, d'Yves Robert, ou encore Une belle fille comme moi, de François Truffaut. 

Benjamin Pierret