BFMTV

Les Cranberries dévoilent l'album In The End, un an après la mort de Dolores O'Riordan

The Cranberries en 2012

The Cranberries en 2012 - Joël Saget - AFP

Les membres de la formation ont mis au point ces 11 morceaux grâce à des maquettes enregistrées par leur chanteuse.

Les Cranberries publient ce vendredi In The End, leur ultime opus porté par la voix de Dolores O'Riordan. Un huitième album composé de 11 morceaux, dévoilé plus d'un an après la mort de la chanteuse, survenue en janvier 2018.

Le groupe a commencé l'édition de In The End avec des maquettes que Dolores O'Riordan leur avait fait parvenir avant sa mort. Comme le relate Associated Press, ce n'est que lorsqu'ils ont reçu son disque dur, qui contenait des morceaux qu'elle n'avait pas envoyés, qu'ils ont su que les chansons pourraient être éditées:

"C'était comme gagner au Loto. C'était bon. Nous avions les chansons", raconte Noel Hogan, le guitariste du groupe. 

Une voix supplémentaire

Les Cranberries ont malgré tout eu besoin d'une autre voix, comme ils l'expliquent au magazine Rolling Stone. Afin de combler quelques vides, ils ont fait appel à Johanna Cranitch, choriste sur leurs tournées: 

"Nous nous sommes dit (...) qu'elle saurait mieux que n'importe qui quelle direction Dolores aurait prise. C'était facile de lui expliquer 'Nous avons seulement besoin que tu fasses un peu de 'ouh' et de 'ah' ici et là et que tu imites ses mots", indique Noel Hogan au magazine. 

"Elle ne viendra pas"

De son vivant, Dolores O'Riordan avait pour habitude d'enregistrer sa voix et de quitter le studio pour laisser les musiciens travailler, avant de revenir le soir pour des réenregistrements:

"De ce point de vue, (l'enregistrement de) In The End n'était pas très différent de la manière dont nous travaillions", explique le batteur Fergal Lawler à AP. "Mais quand venait le soir, on s'attendait à ce qu'elle arrive puis nous réalisions 'Oh, elle ne viendra pas.' C'est dans ces moments-là que ça vous frappe à nouveau."

Dolores O'Riordan est morte le 15 janvier 2018 à l'âge de 46 ans dans un hôtel londonien. Quelques mois après sa disparition, l'autopsie a révélé qu'elle avait été victime d'une noyade accidentelle dans sa baignoire, après une consommation excessive d'alcool. 

Benjamin Pierret