BFMTV

La nouvelle vie d'Anaïs Delva, ex-Reine des neiges

La chanteuse qui a prêté sa voix à Elsa de la Reine des neiges, pendant quatre ans sur scène, change de répertoire.

Anaïs Delva tourne la page. La rousse chanteuse dont la voix a obsédé des millions d’enfants et exaspéré des millions de parents avec Libérée, délivrée. Anais Delva était la voix d’Elsa dans La reine des neiges. Et après quatre ans dans le sillage de Disney, il est temps désormais pour elle de prendre son envol.

La chanteuse se produit au théâtre Trévise à Paris dans une comédie musicale intitulée Enooormes. Elle y incarne une jeune femme enceinte. "Je viens de la comédie musicales, ce sont mes premières amours. J'ai voulu faire ce métier en tombant amoureuse d'une comédie musicale. Je suis tombée amoureuse de Starmania quand j'étais gosse".

"Je ne vais pas me la jouer Miley Cyrus"

Tout commence en 2013, lorsque En 2013 sort La reine des neiges. Or Disney peine à trouver une actrice connue pour prêter sa voix au rôle-titre de son dessin-animé, Elsa. "C'était compliqué, pour La reine des neiges, se souvient Anaïs Delva Il y a plein de gens qui chantent juste, mais c'est vrai que cette chanson (Libérée, délivrée) était un peu complexe. Ce n'était facile de trouver quelqu'un qui a une énorme célébrité et qui avait ce côté comédie musicale".

Aujourd'hui, l'enjeu pour la jeune chanteuse est de voler de ses propres ailes. Sans pour autant brûler les ponts. Pas d'émancipation tapageuse pour Anaïs Delva. Même si en février dernier, elle avait évoqué une certaine lassitude d'être appelée "La reine des neiges", rappelant à ses fans "Je m'appelle Anaïs". Celle qui enregistre actuellement son premier album ne compte pas se rebeller pour autant.

"Je n'ai pas dit je vais me la jouer Miley Cyrus, nue sur une boule de démolition et lécher des marteaux. Je n'ai pas envie de faire ça. le but n'est pas de se la jouer rock'n'roll, histoire de dire 'je ne suis pas Disney', non, j'ai juste envie d'être moi-même".

L'album doit sortir d'ici la fin de l'année.
M. R. avec Philippe Dufreigne