BFMTV

L'organisateur du concert Game Over 2 répond aux spectateurs mécontents

L'affiche du concert Game Over 2 à l'AccorHotels Arena le 20 décembre.

L'affiche du concert Game Over 2 à l'AccorHotels Arena le 20 décembre. - 50 K editions - Hustler Agency

Après le concert de vendredi à l'AccorHotels Arena très critiqué par les spectateurs, l'organisateur s'explique.

A en croire les nombreux tweets de spectateurs déçus, le concert Game Over 2, organisé à l'AccorHotels Arena vendredi soir n'a pas fait que des heureux. Certains déplorent un "concert raté", d'autres "une organisation claquée", réclamant remboursement du prix du billet, et tous regrettent l'absence de la plupart des têtes d'affiches annoncées.

Ainsi, Black M, Niska, RK, Dosseh, Vegedream, Niro, Kaaris et Da Uzi, présents sur la compilation Game Over 2 - et sur l'affiche du concert étaient-ils absents vendredi.

En revanche, Ninho, Gradur, Koba LaD, KeBlack et Alonzo étaient bien là, mais se sont produits en fin de soirée. 

Grèves et embouteillages

Interrogé par Le Parisien, le porte-parole de 50 K Editions, organisateur de l'événement, avance que "Kaaris, Dadju et Black M n'étaient pas annoncés", et que "tous les artistes annoncés sont venus sauf RK, qui était malade, et Vegedream qui est parti au dernier moment en Côte d'Ivoire avec le président Macron". Pour justifier le retard, il invoque les grèves et les embouteillages. 

De nombreux spectateurs regrettent également qu'il y ait eu beaucoup trop d'intervenants sur scène. 

"Le seul désagrément majeur"

"Sur la scène du Game Over 2, tu sais même plus qui était artiste, qui était vigile, qui était invité, qui était spectateur", souligne une internaute. "30 artistes connus par personne, des gars sur scène qui foutent la merde, des têtes d’affiche qui ne viennent pas. Remboursez-nous", écrit un autre. 

"La sécurité a été débordée, justifie l'organisation. En coulisses et sur scène, elle a laissé passer beaucoup trop de monde. Nous avions demandé aux artistes de venir avec 6 ou 7 personnes mais beaucoup n'ont pas respecté les règles. C'est le seul désagrément majeur."

Selon Le Parisien, 50 K Editions ne compte pas rembourser les spectateurs mécontents, mais organiser une nouvelle séance de dédicaces pour les détenteurs d'un billet carré or. 

Magali Rangin