BFMTV

Jay Z répond à Beyoncé (et aux rumeurs de tromperie) dans son nouvel album, 4:44

Beyoncé et Jay Z, ou la tromperie musicale

Beyoncé et Jay Z, ou la tromperie musicale - Timothy A. Clary - AFP

Dans l'album qu'il vient de dévoiler, le rappeur américain revient sur le contenu du dernier opus de son épouse. Beyoncé y déclamait des paroles lourdes de sens, accusant vraisemblablement son mari d'infidélité.

Après des semaines d'annonces et d'indices, il est enfin là: 4:44, le treizième album de Jay Z, a été publié dans la nuit de jeudi à vendredi sur sa plateforme de streaming musical Tidal. Parmi les dix morceaux, celui qui donne son titre à l'album semble être une réaction directe au dernier album de Beyoncé, son épouse depuis 2008. Elle y laissait entendre que son mari l'avait trompée. 

Sorti en avril 2016, le sixième album de la chanteuse intitulé Lemonade sonnait comme une accusation presque directe à l'égard de son mari. Les fans s'étaient passionnés des paroles lourdes de sens de la star, notamment sur le titre Sorry, dans lequel elle chantait "Ce soir, je regrette d'avoir jamais mis cette bague à mon doigt", enjoignant son mari d'aller retrouver "Becky aux beaux cheveux".

Ces sous-entendus avaient eu une résonance particulière dans la communauté de fans de la diva. Certains étaient même allés jusqu'à attaquer la maîtresse supposée du rappeur. Si Jay Z avait déjà évoqué ces rumeurs en musique, sans les confirmer ni les infirmer, c'est la première fois qu'il semble reconnaître les faits, en rappant sur ce scandale bien ficelé.

"Tu as risqué cela pour Blue?" 

C'est CNN qui rapporte un extrait particulièrement évocateur de la chanson 4:44. Quelques vers qui laissent peu de place à l'interprétation:

"Et si mes enfants le savaient, je ne sais même pas ce que je ferais / S'ils ne me voyaient plus de la même manière, je mourrais probablement de honte / T'as fait quoi avec qui? À quoi sert un ménage à trois quand tu as une âme soeur, tu as risqué cela pour Blue?"

Cette évocation de Blue Ivy, la fille du couple née en 2012, est suivie d'une adresse aux jumeaux que le couple a eus il y a quelques semaines:

"Je présente mes excuses, je drague souvent: il a fallu que mes enfants soient nés / Que je voie les choses depuis les yeux d'une femme / Il a fallu ces jumeaux naturels pour que je croie aux miracles / J'ai mis trop longtemps à faire cette chanson / Je ne te mérite pas."

"Laisse-moi tranquille Becky"

Dans une confession quasiment évidente, il évoque également le divorce de l'actrice Halle Berry et du chanteur Eric Benét en 2005, ce dernier ayant été soupçonné d'infidélités: "T'as failli faire une Eric Benét, en laissant la fille la plus dingue du monde t'échapper / Je ne savais même pas quoi dire d'autre / Ne jamais faire d'Eric Benét."

Le site E! Online rapporte également que dans la chanson Family Feud, un autre titre de l'album, le rappeur évoque la mystérieuse Becky, comme sa femme avant lui: "Ouais, je foutrais en l'air quelque chose de bien si tu me laisses faire / Laisse-moi tranquille, Becky." 

Autant de vers qui viennent conclure l'une des affaires de tromperie les plus commentées (et instrumentalisées?) du show-business, et dont les fans s'emparent déjà. Nombre d'entre eux rivalisent déjà d'ironie sur Twitter en réponse à ce nouvel épisode.

Benjamin Pierret