BFMTV
Musique

Face à la polémique, Beyoncé retire un sample de la chanteuse Kelis de son album "Renaissance"

La chanteuse Kelis (à gauche) accuse la popstar Beyoncé (à droite) d'avoir samplé son morceau "Milkshake" sur son album "Renaissance" sans son autorisation.

La chanteuse Kelis (à gauche) accuse la popstar Beyoncé (à droite) d'avoir samplé son morceau "Milkshake" sur son album "Renaissance" sans son autorisation. - Montage photos BFMTV.com - Rachel Murray / Kevin Winter - AFP

Au lendemain de la sortie du disque, Kelis avait affirmé ne pas avoir été mise au courant par la popstar de l'utilisation de son morceau, ni avoir été mentionnée dans les crédits de l'album.

Après avoir réenregistré un titre à la suite de l'utilisation d'un terme offensant, Beyoncé apporte une nouvelle modification à son album Renaissance. Ce mardi, la superstar de la pop a retiré de son morceau Energy, un sample du titre Milkshake de la chanteuse Kelis, qui l'avait accusée de vol.

Au lendemain de la sortie du disque, le 30 juillet, Kelis avait réagi sur Instagram à l'utilisation par Beyoncé de son tube, sorti en 2003 et produit par Pharrell Williams et Chad Hugo du groupe The Neptunes. Dans une courte vidéo, la chanteuse déclarait ne pas avoir été mise au courant de ce sample et ne pas avoir été mentionnée dans les crédits du morceau, contrairement à The Neptunes.

"Je suis époustouflée par le niveau d'irrespect et d'ignorance totale des trois parties impliquées. J'ai découvert ce sample de la même manière que tout le monde. Rien n'est jamais ce qu'il paraît, certaines personnes dans ce business n'ont pas d'âme ou d'intégrité et ils ont dupé tout le monde", avait-elle assuré sur son compte Instagram.

Plusieurs reproches faits à "Renaissance"

Depuis la sortie de Renaissance, Beyoncé a fait l'objet de critiques sur certains de ses morceaux. Lundi, l'auteur-compositeur Diane Warren a reproché sur Twitter à la popstar d'avoir utilisé trop d'auteurs (24) sur son titre Alien Superstar, avant de s'excuser quelques heures plus tard pour son propos mal interprété.

Beyoncé a également été confrontée à des réactions négatives pour avoir utilisé dans sa chanson Heated, le terme "spaz" ("crétin"), souvent utilisé aux États-Unis pour se moquer de personnes souffrant d'infirmité motrice cérébrale. Selon un représentant de la chanteuse, le titre a depuis été modifié.

Carla Loridan