BFMTV

Édouard Philippe cite une chanson de BigFlo et Oli dans un discours sur les violences conjugales

Edouard Philippe au côté de Marlène Schiappa

Edouard Philippe au côté de Marlène Schiappa - Capture d'écran BFMTV

Le Premier ministre, qui donnait lundi le discours de clôture du Grenelle des violences conjugales, a récité des paroles extraites du titre Dommage, du duo de rappeurs toulousain.

"Nous ne voulons plus entendre le 'Ah c'est dommage'". Edouard Philippe, qui donnait ce lundi le discours de clôture du Grenelle des violences conjugales, a cité un extrait du titre Dommage de BigFlo et Oli, qui évoque une femme victime de violences conjugales. 

"Vous connaissez peut-être cette chanson du duo de rap français BigFlo et Oli, Dommage", a lancé le Premier ministre. "Ca raconte l'histoire de Pauline. Pauline je cite, 'elle est discrète, elle oublie qu’elle est belle. Elle a sur tout le corps des tâches de la couleur du ciel. Son mari rentre bientôt, elle ne veut même pas y penser. Quand il lui prend le bras c'est pas pour la faire danser. Après la dernière danse, elle s'est pas relevée". 

"Ah c'est dommage", a poursuivi Edouard Philippe, récitant le refrain du duo. "Avec ce Grenelle, notre société affirme, exige même, qu'il n'y ait plus de femmes avec des tâches de la couleur du ciel sur la peau. Et surtout elle dit que nous ne voulons plus entendre le 'Ah c'est dommage'". 

Le titre Dommage, co-écrit avec Stromae, est extrait de l'album à succès de BigFlo et Oli, La vraie vie. Sorti en 2017, cet opus était devenu disque d'or en moins d'un mois. 

Nawal Bonnefoy