BFMTV

Courtney Love accuse Olivia Rodrigo d'avoir copié la pochette d'un album de son groupe Hole

L'album de Hole / La photo de Olivia Rodrigo

L'album de Hole / La photo de Olivia Rodrigo - Captures d'écran Instagram

La rockeuse de 56 ans demande à l'adolescente de 17 ans de lui envoyer des fleurs et un mot d'excuses.

Courtney Love accuse la jeune chanteuse américaine Olivia Rodrigo d'avoir copié l'esthétique de l'un de ses albums. La rockeuse de 56 ans a partagé sur ses réseaux sociaux une photo promotionnelle de "Sour prom", concert du premier disque de l'adolescente de 17 ans, Sour, sorti le mois dernier. Olivia Rodrigo y apparaît sous les traits d'une reine du bal de promo désabusée, diadème sur la tête, mascara qui coule sur les joues et bouquet dans les bras.

Pour Courtney Love, il ne fait aucun doute que cette image est une copie de la pochette de l'album de son groupe de grunge rock Hole, Live Through This, sorti en 1994. "Trouvez la différence!", a-t-elle écrit, ironique.

Cette pochette emblématique est l'oeuvre de la photographe de mode Ellen von Unwerth. Elle met en scène la mannequin Leilani Bishop façon reine du bal de promo, avec là aussi, un bouquet de fleurs, un diadème et des larmes de mascara qui coulent sur son visage.

L'album "Live Through This" de Hole
L'album "Live Through This" de Hole © HOLE

"Je vous aime"

Sur la Toile, les internautes ont vite pris la défense de la jeune artiste, dont les tubes Drivers License et Good 4 U ont fait d'elle l'une des artistes les plus en vue du moment. Beaucoup ont reproché à Courtney Love de s'en prendre à une ado, tandis que d'autres ont rappelé qu'elle ne détenait pas le monopole de l'image de la "prom queen" torturée, citant notamment Carrie, le personnage de Stephen King porté au cinéma par Brian De Palma en 1976.

Olivia Rodrigo, elle, a répondu à Courtney Love sur le post Instagram, à qui elle a assuré être fan. "Je vous aime, vous et votre album Live Through This, si fort", a-t-elle écrit, laissant penser qu'il s'agissait, avant tout, d'un hommage.

"Olivia, je t'en prie", a réagi son interlocutrice, avant d'ajouter: "Mon fleuriste préféré est à Notting Hill, Londres! Envoie-moi un message privé pour les détails. J'ai hâte de lire ton mot d'excuses!"

Nawal Bonnefoy