BFMTV

Agression: un chanteur stoppe son concert pour aider une ado du public

Aaron Lewis interrompt une chanson pour dénoncer en direct l'agression d'une jeune fille dans le public, le 5 juin 2014 à Kansas CIty.

Aaron Lewis interrompt une chanson pour dénoncer en direct l'agression d'une jeune fille dans le public, le 5 juin 2014 à Kansas CIty. - -

Quand le "crowdfunding" se transforme en agression sexuelle, certains artistes voient rouge. Aaron Lewis, chanteur du groupe Staind, en a fait la démonstration à un concert le 5 juin à Kansas City, aux Etats-Unis.

Lors d'un concert, le "crowdsurfing" ou "slam" consiste à passer de bras en bras au-dessus du public qui vous porte et vous fait avancer comme sur une vague humaine. Mais loin de toujours réserver une expérience inoubliable, cette pratique peut laisser place à des abus.

C'est ainsi que lors d'un concert donné le 5 juin dernier au Rockfest 2014 de Kansas City, une vidéo repérée par 20 minutes montre qu'Aaron Lewis, chanteur guitariste du groupe de nu métal Staind, n'a pas hésité une seconde à interrompre une chanson pour dénoncer l'agression, sous ses yeux, d'une adolescente au beau milieu de son public. La jeune femme était manifestement malmenée aux premiers rangs, à gauche de la scène.

Aaron Lewis promet une "raclée" aux agresseurs

"Ecoutez bande de connards. Je vous vois, cette fille n'a même pas 15 ans. Qu'est-ce que vous lui faites? Vous êtes des abrutis. (…) Tout le monde devrait vous frapper pour vous remettre les idées en place", a lancé l'artiste, visiblement exaspéré par le comportement d'une partie du public et promettant encore une "bonne raclée" aux agresseurs s'ils ne cessaient pas.

Attouchements et coups sont malheureusement devenus le lot commun de ce genre de pratiques. La chanteuse Katy Perry en a fait l'amère expérience.

D. N.