BFMTV

A 74 ans, Paul McCartney va ralentir le rythme de ses tournées

Paul McCartney le 31 mai 2016 en concert à Paris

Paul McCartney le 31 mai 2016 en concert à Paris - Bertrand Guay - AFP

Alors que sa tournée mondiale bat son plein, l'icône du rock a confié au magazine Rolling Stone qu'il était pour lui "inimaginable" de poursuivre à un tel rythme au cours des années à venir.

L'ex-Beatles Paul McCartney a mené un train d'enfer ces dernières années, mais à 74 ans, l'éternel adolescent britannique a prévenu qu'il allait ralentir la cadence de ses concerts. Interrogé par le magazine Rolling Stone pour savoir s'il imaginait enchaîner les dates au même rythme à 80 ans, il a répondu: "C'est inimaginable - et déplacé".

Pourtant le chanteur se souvient qu'à 17 ans, il trouvait qu'un élève de 24 ans de l'école d'art fréquentée par John Lennon était vieux. "Les gens disent que l'âge est un chiffre. C'est un chiffre plus grand à mesure que vous vieillissez", poursuit la star dans l'interview publiée mercredi.

"Mais si cela n'est pas contraignant, je ne suis pas gêné, on peut ignorer (l'âge), c'est ce que je fais", a expliqué l'icône du rock.

Que quelques mois de pauses depuis 2009

Le chanteur a récemment révélé que dans sa jeunesse, il s'était mis à boire à outrance et avait quasiment arrêté de faire de la musique après la séparation des Beatles, en 1970. Mais ces dernières années, il a repris les tournées à un rythme soutenu, ne s'accordant que quelques mois de pause depuis 2009, et continue d'attirer des foules immenses à ses concerts.

Sa tournée mondiale actuelle culminera en octobre au Desert Trip en Californie, où les Rolling Stones, Bob Dylan, The Who, Neil Young et Roger Waters sont aussi à l'affiche.
N.B. avec AFP