BFMTV

Mort de Marc Meneau, chef aux trois étoiles, à l'âge de 77 ans

Marc Meneau en 2011

Marc Meneau en 2011 - Jeff Pachoud - AFP

Le chef cuisinier est mort ce jeudi. Il a connu de nombreux succès avec son restaurant, L'Espérance, qu'il a lancé dans son Yonne natale.

Marc Meneau, chef triplement étoilé connu notamment pour plusieurs plats-signatures, est mort ce jeudi, comme le rapporte France 3. Il était âgé de 77 ans. Les causes de sa disparition n'ont pas été dévoilées.

Né le 16 mars 1944 à Saint-Père (baptisée à l'époque Saint-Père-sous-Vézelay, dans l'Yonne), il ne quitte sa terre natale que pour ses études hôtelières, qui l'emmènent à Strasbourg au début des années 1960, avant de revenir fraîchement marié pour reprendre le bistrot de sa mère, selon plusieurs sources.

Suite d'étoiles

La première consécration arrive en 1972, lorsque le guide Michelin lui décerne sa première étoile. D'après France bleu, c'est à ce moment-là qu'il déménage dans un établissement plus grand qu'il baptise L'Espérance. Cet établissement deviendra le théâtre de tous ses succès.

Les confirmations s'enchaînent, évoque encore France bleu: une deuxième étoile lui est décernée en 1975, suivie d'une troisième en 1983. Cet année constitue un cru particulièrement bon pour le cuisinier, qui est élu "Meilleur cuisinier français de l'année" et obtient la note de 19/20 dans le Gault et Millau.

Le début des années 2000 marquera une période plus sombre, avec la perte de sa troisième étoile - avant de la récupérer en 2004 - puis des problèmes financiers qui lui vaudront d'être radié pendant un an du guide Michelin, en 2007. Après une deuxième liquidation judiciaire en 2015, L'Espérance est repris par le groupe Hotel & Food Disrpt Partners.

Outre son talent aux fourneaux, Marc Meneau - inventeur du cromesquis de foie gras et de l'huître en gelée d'eau de mer - a publié plusieurs livres de cuisine et a travaillé comme consultant culinaire sur plusieurs films, notamment Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Il a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres, puis chevalier de l'ordre national du Mérite, et enfin chevalier de la légion d'honneur en 1998.

"Il a marqué l'histoire de Saint-Père"

Christian Guyot, le maire de Saint-Père, a rendu hommage ce matin à Marc Meneau, soulignant son attachement à sa région d'origine:

"J'ai reçu la nouvelle comme chacun ici avec consternation parce que c'est un homme qui a marqué la vie du village", a-t-il déclaré, comme le rapporte France 3. Il a connu les plus grands moment mais aussi des difficultés. Et je ne peux être qu'admiratif devant son parcours et devant son courage surtout dans les derniers instants. Marc Meneau a marqué l'histoire de Saint-Père et elle restera gravée, cette histoire, car c'est un enfant du pays".
https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV