BFMTV

Montebourg et Filippetti vont poursuivre Paris Match et Ici Paris pour des "photos volées"

La une de Paris Match paru ce jeudi 16 février, avec le couple Montebourg Filippetti.

La une de Paris Match paru ce jeudi 16 février, avec le couple Montebourg Filippetti. - Paris Match - Montage BFMTV.com

Le couple Montebourg Filippetti va poursuivre l'hebdomadaire Paris Match qui publie en une ce jeudi une photo d'eux avec leur fille, en vacances à Miami.

Aurélie Filippetti et Arnaud Montebourg vont poursuivre Paris Match et Ici Paris qui ont publié jeudi des "photos volées" de leurs vacances avec leur fille aux Etats-Unis, a annoncé leur avocat.

Déjà condamnés pour des faits similaires, les deux magazines du groupe Lagardère publient des photos de la porte-parole de Benoît Hamon et de l'ex-candidat à la primaire socialiste en vacances à Miami.

Le couple dénonce une "nouvelle violation délibérée de leur vie privée et familiale, du fait la diffusion de clichés volés lors de leurs vacances", a indiqué dans un communiqué leur avocat Vincent Tolédano, qui compte assigner les deux hebdomadaires devant le TGI de Nanterre.

Visage de l'enfant flouté

Paris Match fait sa une sur le couple et montre dans ses pages l'ex-ministre de la Culture à l'aéroport de Miami en train de changer leur fille âgée d'un an. Ici Paris publie de son côté une photo d'Aurélie Filippetti en maillot de bain et fait des commentaires sur sa ligne. Le visage de l'enfant est flouté dans les deux cas.

Ces photos, "sous prétexte de rendre compte de l'actualité politique, ont pour seul objet de susciter la curiosité d'un certain public à des fins mercantiles en captant des moments strictement personnels", accuse l'avocat du couple.

Selon l'avocate de Paris Match, Marie-Christine de Percin, "l'objectif de Paris Match était de montrer un couple en pleine lumière, toujours solidaire, dans leur rôle de père et de mère", a-t-elle indiqué. Le magazine a choisi des photos où leur fille était présente car Aurélie Filippetti "a fait un combat de la question des enfants", avance l'avocate.

"Pas un sujet people"

"Ce n'est pas un sujet people mais une actualité forte: Aurélie Filippetti a été désignée porte-parole de Benoît Hamon", explique l'avocate, pour qui "il est important de ne pas dissocier les images de l'article" qui suit les photos.

Paris Match a déjà été condamné en octobre 2016 pour avoir publié des photos du couple en vacances à San Francisco et en Grèce. Le journal a fait appel. Ici Paris avait été condamné en 2015 pour un article qui annonçait la grossesse d'Aurélie Filippetti.

Arnaud Montebourg poursuit systématiquement depuis 2008 les médias qui publient des images volées de sa vie privée et a aussi fait condamner les magazines Voici, Closer et Gala, rappelle son avocat.

la rédaction avec AFP