BFMTV

Souliers bicolores, tweed, sac matelassé... le style Chanel, en 6 éléments iconiques

Exposition "Gabrielle Chanel. Manifeste de mode" au palais Galliera à Paris, le 25 septembre 2020

Exposition "Gabrielle Chanel. Manifeste de mode" au palais Galliera à Paris, le 25 septembre 2020 - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Les créations de Gabrielle Chanel sont aujourd'hui des classiques intemporels, et le style de la maison, reconnaissable entre mille.

Cinquante ans après la mort de Gabrielle Chanel, sa vision de l'élégance décontractée influence encore aujourd'hui les looks modernes. Dès ses débuts dans les années 1900, celle que l'on surnomme "Coco" Chanel est en totale opposition avec la mode de son époque. Elle porte elle-même ses vêtements tandis que ses pairs masculins habillent une féminité idéalisée, et détourne les matériaux populaires pour fabriquer avec de la maille, du jersey et du tweed des tenues raffinées à l'allure désinvolte.

Ses créations, avant-gardistes à l'époque, sont aujourd'hui des classiques intemporels. Réinventé à l'infini par Karl Lagerfeld puis Virginie Viard, au sein de la maison Chanel, copié par les grandes enseignes de prêt-à-porter, le style Chanel est reconnaissable entre mille. Retour en images sur les éléments qui le définissent.

Bien que sa création lui soit souvent attribuée, Coco Chanel n'a pas inventé la robe noire - mais c'est entre ses mains, qu'elle est devenue un véritable symbole d'élégance et de raffinement. Pièce incontournable de notre garde-robe contemporaine, la petite robe noire est ancrée dans l'ADN de la maison de couture française.

Une petite robe noir Chanel, lors du défilé Pré-Fall 2020
Une petite robe noir Chanel, lors du défilé Pré-Fall 2020 © Chanel

Lorsque Chanel présente sa première robe noire dans Vogue en 1926, cette couleur est alors associée au deuil. Sa version, manches longues et longueur genou, simple et moderne, ne s'encombre pas de fioritures. Sa couleur et sa coupe font scandale, et Coco Chanel souligne son avant-gardisme.

"La petite robe noire est une forme abstraite de robe dans laquelle toutes les femmes se lovent (...)", écrit l'historien de la mode Olivier Saillard. "Mais Chanel n'en reste pas là. En éteignant les couleurs, elle trempe les vêtements dans le jersey ordinaire, décapite les robes, supprime les cols, ôte, enlève, gomme les contreforts décoratifs".

> Le tailleur en tweed

De retour dans la profession en 1954 (après la guerre, elle doit s'exiler en Suisse, pour avoir collaboré avec les services d'espionnage allemands), dans le contexte marqué par le New Look de Christian Dior avec une silhouette exaltant les anciens canons de la féminité, Gabrielle Chanel se positionne de nouveau à contre-courant. Âgée de 71 ans, elle propose une pièce pratique qui peut se porter le jour ou le soir en fonction des accessoires qu'on lui associe: un tailleur en tweed.

D'abord critiqué pour son manque de nouveauté, le tailleur ne rencontre pas un succès immédiat. Il finira par devenir iconique, et l'uniforme des femmes actives pendant des décennies. La veste de tailleur Chanel est aujourd'hui l'une des pièces les plus connues et convoitées du vestiaire de la maison.

"La veste Chanel est ainsi une veste d'homme qui est devenue un vêtement typiquement féminin, qui a traversé cette frontière et qui est définitivement devenu le symbole d'une certaine élégance féminine nonchalante, indémodable et hors du temps, c'est-à-dire de tous les temps", disait à son sujet Karl Lagerfeld.

Depuis sa création, le fameux tailleur en tweed a été maintes fois réinventé. Lors du défilé Printemps-Ete 2020, il a été décliné en combishorts ainis qu'en mini-robes.

> Les souliers bicolores

En 1957, la créatrice sort une paire de souliers qui tranchent avec les modèles monochromes de l'époque: ceux-ci sont bicolores, beige et noir. Elégants et pratiques, ils peuvent se porter de jour comme de nuit. Le talon, d'une hauteur de 5 centimètres, assure le confort de celles qui les portent.

"IIs sont le dernier point de l'élégance", assurait Gabrielle Chanel. "On part le matin avec une beige et noir, on déjeune avec la beige et noir, on va à un cocktail avec la beige et noir. On est habillée du matin au soir!".
Détails du défilé Chanel Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2015/16
Détails du défilé Chanel Prêt-à-Porter Automne-Hiver 2015/16 © Chanel

Les teintes et leur placement ont également un but esthétique: ces chaussures allongent la jambe grâce au beige, et masquent les tâches et raccourcissent le pied grâce à leur bout noir. Les souliers bicolores de Chanel se parent rapidement d'une bride élastique - ainsi né le célèbre modèle "slingback", encore porté aujourd'hui. Les souliers bicolores se déclinent ensuite au fil des décennies, en ballerines, escarpins (avec ou sans brides), bottines, bottes, espadrille, et même baskets.

> Le camélia

Fleur sans parfum ni épine, le camélia reflète par sa sobriété l'esprit Coco Chanel, et en devient un symbole de sa marque.

"En 1913, sur la plage d'Étretat, Coco Chanel est photographiée avec un camélia attaché à sa ceinture – un camélia blanc qui devint l'un de ses emblèmes. Nourrissant un goût pour les contraires, elle le portait en contraste radical sur une petite robe noire", raconte Chanel sur son site. "Nourrissant un goût pour les contraires, elle le portait en contraste radical sur une petite robe noire. Il ne tarda pas à orner des vêtements, des sacs et des chaussures et à fleurir en rubis, diamants et perles, transcendant son statut de fleur pour devenir une icône de Chanel".

On retrouve cette fleur emblématique de la maison dans des coiffures, sur des broches, des bagues, brodée sur des habits ou dessinée sur des sacs.

Coco Chanel était "fatiguée de tenir les sacs à la main et de les perdre". Inspirée par les sacoches militaires, elle imagine alors un sac pratique et fonctionnel, matelassé, à porter en bandoulière grâce à une chaîne gourmette dorée ou argentée: le 2.55, nommé d'après sa date de création, février 1955. Un modèle savamment structuré à l'intérieur, avec de nombreuses poches dont une dédiée au rouge à lèvre. L'un des tout premiers "it bags", avant même l'invention du concept de "it bag".

Exposition "Gabrielle Chanel. Manifeste de mode" au palais Galliera à Paris, le 25 septembre 2020
Exposition "Gabrielle Chanel. Manifeste de mode" au palais Galliera à Paris, le 25 septembre 2020 © STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

D'autres modèles ont depuis vu le jour, comme le Classique (ou "Timeless"), le Diana, le Boy ou encore, plus récemment, le 19.

> Le sautoir en perles

Broches, chaînes, boucles d'oreilles... Du style byzantin au baroque en passant par l'Égypte, alliant le vrai et le faux pour remettre en question les codes et les marqueurs sociaux, Gabrielle Chanel laisse éclater sa fantaisie en accumulant les bijoux. Parmi eux, le fameux sautoir en perles. La créatrice l'associe à ses robes noires, marinières et tailleurs en tweed, jouant sur les effets de contraste.

Quand elles n'ornent pas un cou, les perles se retrouvent en détails dans les collections Chanel: brodées sur des vêtements, placées dans une coiffure, en accessoire pour lunettes, en décoration sur un talon ou en ornement sur la poignée d'un sac.

Nawal Bonnefoy avec AFP