BFMTV

Le créateur de The Kooples et sa femme accusés de blackface

Laurent Elicha, co-créateur de la marque The Kooples, et sa femme Naomi

Laurent Elicha, co-créateur de la marque The Kooples, et sa femme Naomi - Capture d'écran Instagram

Sur Instagram, Laurent et Noémi Elicha ont partagé de nombreuses photos d'une soirée au cours de laquelle ils se sont "déguisés" en "membres d'une tribu africaine". De quoi s'attirer les foudres des internautes.

La planète mode enchaîne les faux pas. Après Prada ou encore Gucci, toutes deux accusées de blackface, c'est au tour de la marque The Kooples de subir les foudres des internautes. En cause: des photos montrant son co-créateur et directeur général Laurent Elicha, "déguisé" en "membre d'une tribu africaine" à l'occasion de Pourim, une fête juive.

Comme le montrent des photos publiées sur Instagram (désormais supprimées, mais exhumées par le site britannique The Daily Mail), l'homme de 43 ans et sa femme Noémi ont ainsi peint leur visage en noir en y ajoutant des signes tribaux, et se sont coiffés de fausses dreadlocks. Un "costume" dont le couple a également affublé ses deux enfants. #TribalVibe, a écrit la jeune femme de 33 ans en Story sur le réseau social, ajoutant plus loin qu'elle était "tombée amoureuse de l'Afrique".

Noemi et Laurent Elicha
Noemi et Laurent Elicha © Captures d'écran / Instagram

Les images effacées dans la foulée

Aussitôt, le couple s'est fait interpeller par des internautes en colère. Ces derniers ont accusé Laurent et Noémi Elicha de blackface et de racisme. Sur Twitter, d'autres ont appelé à boycotter la marque The Kooples, co-créée par Laurent Elicha et ses deux frères, Alexandre et Raphaël.

"Je regrette et je m'excuse pour l'offense que cela a causé. Ce n'était en aucun cas mon intention, et j'ai effacé les images de mes réseaux sociaux", a de son côté déclaré Noémie Elicha dans un communiqué relayé par le Daily Mail. Elle a depuis passé son compte en "privé".
Nawal Bonnefoy