BFMTV

Michaël Youn à son tour accusé de plagiat

L'humoriste Michaël Youn en 2014

L'humoriste Michaël Youn en 2014 - Franck Fiife - AFP

Après Tomer Sisley, Gad Elmaleh ou Jamel Debbouze, Michaël Youn est le dernier humoriste en date à être visé par des accusations de plagiat.

La vidéo s'intitule "coïncidence ou plagiat?" et elle compile des extraits de sketchs de Michaël Youn... et ceux d'autres humoristes ou de films dont ils semblent fortement inspirés.

Ce montage est signé CopyComic Vidéos, l'auteur anonyme qui avait déjà pointé fin 2017 les "emprunts" de nombreux autres humoristes français à des stand-upeurs américains. Rémi Gaillard, mais aussi Tomer Sisley, Gad Elmaleh, Jamel Debbouze avaient ainsi été pris en flagrant délit de copie de Jerry Seinfeld, Dave Chappelle ou encore Robin William.

Coluche et Groland

La séquence montre ainsi Michaël Youn reprendre des blagues de Coluche dans ses spectacles, ou encore emprunter des sketchs dans le Morning Live, qu'il animait au début des années 2000, à Rémi Gaillard ou Groland.

Par ailleurs, certaines scènes du film Fatal, de et avec Michaël Youn ressemblent à certaines séquences des films américains Anchorman et Hot Rod.

Interrogé en novembre dernier sur ces accusations de plagiat, Jamel Debbouze avait reconnu de bonne grâce ces emprunts, comparant les humoristes à "des éponges".

"Evidemment qu'on s'inspire de tout ce qu'il y a autour de nous (...) Évidem­ment, on peut lais­ser traî­ner une oreille", avait-il reconnu sur RTL, ajoutant "mais on ne peut pas réduire un artiste à cela".

L'identité de l'administrateur de la chaîne Youtube CopyComic Vidéos, qui réalise tous ces montages, est encore inconnue. Tomer Sisley, premier artiste visé par ces vidéos, avait accusé l'humoriste Mo Maurane d'en être l'auteur. Celui-ci s'en est cependant défendu. Le vengeur masqué de l'humour continue en tout cas de dénoncer en vidéos les emprunts des humoristes français.

M. R.