BFMTV

Michael Jackson, Sarah Ferguson, Lance Armstrong: Oprah Winfrey, reine des interviews historiques

Oprah Winfrey en août 2016

Oprah Winfrey en août 2016 - AFP

Meghan Markle et le prince Harry donneront leur première interview depuis leur installation aux États-Unis à Oprah Winfrey. En 40 ans, l'animatrice est devenue une figure de la télévision américaine en obtenant des exclusivités mondiales. Retour sur ses plus grands coups médiatiques.

Après plus d'un an de discrétion, Harry et Meghan ont choisi chez qui ils opéreront leur retour médiatique. C'est Oprah Winfrey, papesse de l'interview à l'américaine, qui s'entretiendra avec le couple princier le 7 mars prochain sur la chaîne CBS. Comme annoncé lundi, la présentatrice de 67 ans leur posera ses questions durant une émission de 90 minutes, diffusée en prime-time.

Cette interview se profile déjà comme un événement pour plusieurs raisons. D'abord parce qu'elle fait suite à l'annonce, dimanche, de la deuxième grossesse de Meghan Markle. Mais aussi parce que le duc et la duchesse de Sussex ont observé un silence quasi-parfait depuis leur départ fracassant du Royaume-Uni. Autrefois membres éminents de la famille royale, ils vivent désormais une vie moins publique en Californie, où ils évoluent dans le secteur du divertissement. Un gros coup pour Oprah Winfrey, qui peut ajouter cette percée à sa longue liste d'exclusivités historiques.

Car cette figure de la télévision américaine a souvent recueilli les confessions de célébrités les plus attendues du grand public. De Michael Jackson en 1993 à ceux qui l'accusent de pédocriminalité en 2019, en passant par Lance Armstrong, Rihanna ou encore Whitney Houston, tous se sont épanchés sur le canapé d'Oprah Winfrey, lui révélant leurs secrets les mieux gardés. D'abord dans le talk-show qui porte son nom, diffusé pendant 25 ans, puis lors d'émissions-événements, comme ce sera le cas pour Meghan et Harry. Retour sur certains des plus grands coups médiatiques d'Oprah Winfrey.

1993: Michael Jackson lève le voile

À l'époque, Oprah Winfrey est déjà à la tête de sa propre émission depuis sept ans. Le ton amical, souvent complice mais jamais complaisant, et sa popularité auprès des téléspectateurs ont fait d'elle l'interlocutrice privilégiée des personnalités. Michael Jackson, qui n'est pas encore accusé de pédocriminalité, fascine l'Amérique par son mystère et n'a pas accordé d'interviews depuis 14 ans. En 1993, quelques jours après avoir assuré le concert de mi-temps du Super Bowl, il accepte de répondre aux questions d'Oprah Winfrey.

Le chanteur reçoit la présentatrice dans son ranch de Neverland et aborde, dans une émission retransmise en direct en première partie de soirée, tous les sujets qui questionnent le grand public: les raisons de la dépigmentation de sa peau, la chirurgie esthétique, ses rapports conflictuels avec son père (qu'il accuse de maltraitance pendant l'entretien). Oprah Winfrey fait tomber tous les tabous, et s'assure ainsi 62 millions de téléspectateurs, d'après Associated Press. Selon de nombreux classements, il s'agit de l'interview la plus regardée de tous les temps aux États-Unis.

Près de 30 ans plus tard, en 2019, HBO diffuse le documentaire Leaving Neverland. Deux hommes, Wade Robson et James Safechuck, y accusent le chanteur d'avoir abusé d'eux dans leur enfance. En marge de la diffusion du film en deux parties, c'est Oprah Winfrey qui sera choisie pour les interviewer.

2009: Whitney Houston parle de ses addictions

À la fin des années 2010, Whitney Houston est aussi présente dans la presse à scandale que sur la bande fm. En raison de son extrême minceur, la rumeur lui prête une dépendance à la drogue. Sa relation tumultueuse avec son époux Bobby Brown fait elle aussi l'objet de spéculations. Surtout, elle vit recluse des médias: sa dernière interview, avec Diane Sawyer (une autre figure de la télévision américaine), date de 2002.

En 2009, pourtant, elle décide d'accorder une interview à Oprah Winfrey. Et comme Michael Jackson avant elle, elle aborde tous les sujets. Elle revient sur son addiction à la marijuana et à la cocaïne, et accuse Bobby Brown de l'avoir abusée "émotionnellement".

2010: Sarah Ferguson et le scandale des 500.000 livres

Sarah Ferguson épouse le prince Andrew, duc d'York, fils de la reine Elizabeth et du prince Philip, en 1986. Elle devient le mouton noir de la famille royale britannique en 1992, lorsque des paparazzi la photographient dans une position compromettante avec un autre homme, quelques mois seulement après l'annonce de sa séparation avec le prince. À ce scandale viennent s'ajouter les nombreuses dettes de la duchesse, qui intensifient l'embarras de Buckingham.

En 2010, 14 ans après le divorce, Sarah Ferguson est victime d'un coup monté: le tabloïd News of The World publie une vidéo dans laquelle elle propose à un journaliste sous couverture de rencontrer le prince Andrew contre 500.000 livres. Après cette énième déconvenue médiatique, c'est sur le canapé d'Oprah Winfrey qu'elle décide de se confier en exclusivité. Face à l'animatrice, elle reconnaît avoir fait preuve de "stupidité", et explique qu'elle était "au plus bas à ce moment-là".

2012: Rihanna "pardonne" Chris Brown

Après avoir présenté le Oprah Winfrey Show pendant 25 ans, l'animatrice lance sa propre chaîne en 2011, Oprah Winfey Network (OWN). Elle y anime un nouveau talk-show, Oprah's Next Chapter. C'est cette émission que choisit Rihanna pour parler de sa relation toxique avec Chris Brown, qui l'a frappée trois ans plus tôt.

Dans une interview à coeur ouvert tournée à la Barbade, son île natale, la chanteuse de Rude Boy revient sur ses rapports conflictuels avec son père, qu'elle met en lien avec son expérience avec Chris Brown. En larmes, elle évoque ses sentiments ambivalents à l'égard du chanteur, fait part de sa "colère", tout en le qualifiant d'"amour de sa vie", et assure l'avoir pardonné:

"Aussi en colère, blessée et trahie que j'étais, j'avais le sentiment qu'il avait fait cette erreur parce qu'il avait besoin d'aide, et qui allait l'aider? Personne ne va dire qu'il a besoin d'aide. Tout le monde va dire que c'est un monstre sans s'intéresser à la source, et je m'inquiétais plus pour lui (que pour moi)", confie-t-elle.

2013: Lance Armstrong admet s'être dopé

En 2012, l'Agence américaine antidopage lance une procédure contre le cycliste américain Lance Armstrong. Celui qui a remporté le Tour de France durant sept années consécutives, et dément catégoriquement les rumeurs de dopage depuis des années, se retrouve à nouveau au coeur de tous les soupçons. Un an plus tard, il accorde une interview à Oprah Winfrey. Et pour la première fois de sa carrière, après deux décennies passées à affirmer le contraire, il admet devant des caméras avoir eu recours aux stéroïdes pour remporter ses courses.

La présentatrice ouvre l'interview en lui posant des questions auxquelles il doit répondre par oui ou non. "Avez-vous déjà eu recours à des substances interdites pour améliorer vos performances?", lui demande-t-elle. "Oui", répond-il. "Avez-vous déjà eu recours au dopage ou aux transfusions sanguines pour améliorer vos performances?" l'interroge-t-elle encore. Le champion répond à nouveau par l'affirmative. Il admet même avoir utilisé ces substances pour remporter ses sept victoires au Tour de France. Et l'assure: d'après lui, il n'aurait pas été possible de remporter l'épreuve naturellement.

Outre les interviews de célébrité, Oprah Winfrey s'est également attaquée à des sujets de société tout au long de sa carrière, se confrontant à des sujets tabous. En 1987, alors qu'elle est à l'écran depuis moins d'un an, elle se rend à Forsythe County, en Géorgie, et interviewe les membres d'une communauté exclusivement blanche qui refuse de se mêler aux Afro-Américains, mettant ainsi en lumière le racisme persistant des États-Unis. La même année, elle se rend aussi à Williamson, une petite ville de Virginie occidentale, où un homme ouvertement homosexuel et séropositif est pris à partie pour s'être baigné dans la piscine municipale.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV