BFMTV

Mariah Carey révèle être bipolaire depuis 15 ans

Mariah Carey à Beverly Hills en 2018

Mariah Carey à Beverly Hills en 2018 - Tara Ziemba - AFP

Cette semaine, la chanteuse américaine Mariah Carey fait la une du magazine People pour évoquer son combat secret contre la maladie.

Elle n'en avait jamais parlé. Depuis 2001, année où fut diagnostiquée sa maladie, Mariah Carey ne s'était jamais exprimée sur son combat contre sa bipolarité. Cette semaine, la star américaine de 48 ans a accepté de sortir du silence dans les pages du dernier numéro du magazine People dont elle fait la couverture cette semaine. "Je ne voulais pas le croire", se souvient-elle en se remémorant le jour où les médecins lui ont annoncé sa maladie. 

Bipolaire de type 2, la chanteuse explique avoir cherché seulement récemment un traitement après avoir "traversé les deux pires années de sa vie". "Jusqu'à peu, je vivais dans le déni, l'isolement et la peur permanente que quelqu'un m'expose".

"Une charge trop lourde"

"C'était une charge trop lourde à porter et je ne pouvais simplement pas continuer comme ça plus longtemps, confie Mariah Carey. J'ai cherché et reçu un traitement, je me suis entourée de personnes positives et je suis retournée faire ce que j'aimais faire le plus: écrire des chansons et faire de la musique." 

La chanteuse aux 200 millions d'albums vendus a vécu sous les feux des projecteurs en souffrant en silence pendant des années. Elle suit désormais un traitement qui lui permet de combattre ses troubles bipolaires, qui se traduisaient aussi bien par des phases de dépression ou d'hypomanie.

Irritable, triste et seule

Celle qui prépare actuellement en studio son prochain album attendu pour la fin d'année explique avoir longtemps pensé être sujette "à de profonds troubles du sommeil", "mais ce n'était pas une insomnie normale". Sa maladie a eu beaucoup d'impacts sur son caractère. "J'étais irritable et j'avais constamment peur de décevoir les gens".

"Mes épisodes dépressifs étaient caractérisés par un terrible manque d'énergie. Je me sentais si seule et si triste. Sans compter la culpabilité en sachant que je ne faisais pas ce qui était nécessaire pour ma carrière".

Aujourd'hui, Mariah Carey veut positiver dans sa lutte contre la maladie. "Je refuse de l'autoriser à définir qui je suis ou à me contrôler".
F. M.