BFMTV

Madonna appelle à la "révolution" lors de la manifestation anti-Trump

Madonna a appelé à la révolution.

Madonna a appelé à la révolution. - AFP

Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées samedi à Washington pour la "Wonmen's March". Parmi elle, de nombreuses personnalités comme Michael Moore, Cher ou Scarlett Johansson.

Une apparition surprise. Alors que de nombreuses personnalités étaient attendues ce samedi à la manifestation anti-Trump à Washington, les organisateurs n'attendaient pas la venue de Madonna. La chanteuse a pris la parole après le réalisateur Michael Moore ou encore l'actrice Scarlett Johansson sur la scène installée devant le Capitole.

Coiffée d'un bonnet noir à oreilles de chat, la chanteuse Madonna a appelé à la résistance à l'endroit même où vendredi Donald Trump a prêté serment. "Aujourd’hui marque le début de notre histoire, la révolution commence ici", a scandé l'artiste. Habituée aux provocations, elle ne s'est pas privée d'insulter le nouveau président.

"Age de la tyrannie"

"Etes-vous prêts à secouer le monde? Bienvenue dans la révolution de l'amour", a déclaré sur scène la chanteuse, avant de jouer deux chansons devant les centaines de milliers de manifestants réunis dans la capitale fédérale au lendemain de l'entrée du républicain Donald Trump à la Maison Blanche.

"Bienvenue dans notre refus en tant que femmes d'accepter ce nouvel âge de la tyrannie. Où les femmes non seulement sont en danger mais toutes les personnes marginalisées", a-t-elle ajouté. "C'est le début d'un changement plus que nécessaire", "le bien n'a pas gagné à cette élection, mais le bien finira par l'emporter", a-t-elle encore dit, avant de chanter "Express yourself" puis "Human nature", dédiant sa dernière chanson à Donald Trump.

J.C.