BFMTV

Line Renaud au bord des larmes après l'écoute de Mon Pays c'est l'amour: "C'est beau de laisser ça"

Line Renaud

Line Renaud - Capture d'écran YouTube - Le Parisien

Bouleversée par l'écoute de l'album posthume de Johnny Hallyday, Line Renaud a confié ses impressions au Parisien: "J'avais l'impression que j'allais le voir arriver".

Elle était la marraine musicale du Taulier. Line Renaud a livré mercredi ses impressions après avoir écouté Mon pays c'est l'amour, l'album posthume de Johnny Hallyday. C'est émue aux larmes que la comédienne de 91 ans s'est confiée au Parisien:

"Il y a une vitre ici où j'écoute le disque, et j'avais d'un seul coup l'impression que j'allais le voir arriver", a-t-elle déclaré après plusieurs hésitations, la voix étranglée.

"Et j'ai revu, évidemment, Johnny à 17 ans", a-t-elle poursuivi, se rappelant lui avoir demandé "Tu t'appelles Hallyday, pourquoi?". "Je suis américain", lui avait-il répondu, comme elle le raconte en riant.

"Il arrivait sur scène, c'était un géant"

"Bouleversée" par cette écoute, Line Renaud a également vanté la puissance vocale de Johnny Hallyday, intacte malgré la maladie: "Comment a-t-il pu faire cet album, dans l'état de santé dans lequel il était? (...) Quelques fois on allait le voir dans les coulisses de l'Olympia, juste avant qu'il n'entre en scène. On se disait 'Mon Dieu, il ne va pas chanter ce soir'; il arrivait sur scène, c'était un géant.'"

Analysant les textes de J'en parlerai au diable et de Pardonne-moi, elle estime qu'il "savait ce qui allait lui arriver": "Je suis époustouflée par cet album. C'est beau de laisser ça, Johnny, c'est très, très beau."

Mon pays c'est l'amour est sorti à minuit ce vendredi. 800.000 copies ont été mises en ventes, et l'album est déjà certifié disque de platine (soit 100.000 exemplaires écoulés).

B.P.