BFMTV

Les livres de J.K. Rowling ne profitent pas du boom saisonnier aux États-Unis

L'écrivaine J. K. Rowling.

L'écrivaine J. K. Rowling. - AFP

Alors que les ventes de livres décollent traditionnellement à l'approche des vacances, les ouvrages de J.K. Rowling n'ont pas suivi la croissance du marché américain.

L'une des romancières les plus populaires du monde serait-elle en perte de vitesse? J.K. Rowling, l'auteure britannique à l'origine de la saga Harry Potter, a réalisé des ventes moins importantes que d'habitude le mois dernier, aux Etats-Unis. Un constat qui intervient quelques semaines après ses propos polémiques sur la communauté transgenre.

Comme le rapporte Variety, les vacances d'été approchant, les ventes de livres ont augmenté au cours du mois de juin aux États-Unis. NPD BookScan, société d'analyse, spécialisée dans l'édition, constate une augmentation de 31,4% des ventes physiques de romans par rapport à mai. En comparaison, celles de J.K. Rowling n'ont augmenté que de 10.9%, et de seulement 7,7% si l'on ne considère que les livres de la saga Harry Potter.

A titre de comparaison, l'an passé, à la même période, les ventes de l'auteure avaient augmenté de 35,2%, quand la fiction en général n'avait grimpé que de 33,3%. L'année 2020 avait pourtant bien commencé pour J. K. Rowling. Variety note ainsi que ses ventes globales des six premiers mois de 2020 sont 26.5% supérieures à celles des six premiers mois de 2019 (en raison du confinement, d'après NPD BookScan). Ce qui rend le ralentissement du mois de juin d'autant plus surprenant.

L'auteure sous le feu des critiques

"Quand je regarde les performances de (J.K. Rowling) par rapport à celles du reste du marché, surtout quand on les compare avec ses performances de 2019 (...) je pense qu'elle baisse", déclare Kristen McLean, responsable du groupe NPD.

Si l'organisme se refuse à toute interprétation, J.K. Rowling a souffert d'une très mauvaise presse ces dernières semaines sur les réseaux sociaux. De très nombreux internautes ont condamné ses récents propos sur la communauté transgenre. Les utilisateurs de Twitter ont été des milliers à l'accuser de transphobie. Les acteurs de la saga, de Daniel Radcliffe à Emma Watson en passant par Bonnie Wright, ont eux aussi pris la parole pour défendre la communauté transgenre et condamner les propos de l'auteure.

https://twitter.com/b_pierret Benjamin Pierret Journaliste culture et people BFMTV