BFMTV

Le rappeur Lacrim, en cavale depuis 8 mois, s'est rendu

Le rappeur Lacrim, en août 2014 à Paris.

Le rappeur Lacrim, en août 2014 à Paris. - Pierre Andrieu - AFP

Bien décidé à "payer sa dette", le rappeur Lacrim s'est rendu ce lundi, après 8 mois de cavale. C'est ce que révèle Le Parisien qui a pu interroger le rappeur sur ses motivations.

Il l'avait annoncé en mai dernier. Lundi, Lacrim, sous le coup d'un mandat d'arrêt et en cavale depuis huit mois, s'est présenté lundi au commissariat de L'Haÿ-les-Roses, dans le Val-de-Marne, selon une information du ParisienLe rappeur âgé de 30 ans, de son vrai nom Karim Zenoud, avait été condamné en mars dernier, en son absence, à une peine de trois ans de prison ferme pour détention d'arme.

Comme il s'y était engagé, il s'est présenté lundi en compagnie de son avocat à une annexe du commissariat, située à Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne, où il a été interpellé par les enquêteurs, précise l'AFP.

Dans une vidéo tournée pour Le Parisien, il explique les raisons de ce retour. "Cette décision, elle était prise depuis bien longtemps", confie-t-il ainsi. "Sur le moment quand j'apprends que j'ai trois ans ferme, je ne réfléchis pas. Après, j'ai eu tout le temps de réfléchir".

"Payer cette dette"

Le jeune homme rappelle également qu'il a eu pendant cette période une petite fille. "Ma fille vient de naître, elle n'a même pas trois semaines, j'ai pu la voir un petit peu. Le plus important maintenant, c'est que je dois aller payer cette dette. Je suis un être humain comme les autres et parfois je ne fais pas les bons choix. J'étais perdu", lâche-t-il, la voix mal assurée. 

Pendant cette période, il a également enregistré deux albums, R.I.P.R.O Vol 1 et R.I.P.R.O Vol 2., vécu au Maroc, en Espagne.

Kalachnikov

"J'ai pris trois ans ferme parce qu'on a trouvé mes empreintes sur une kalachnikov. (...) C'est une kalachnikov que j'ai utilisée sur un clip", explique-t-il. 

Manifestement éprouvé, il ajoute: "Il y a ma famille, il y a des gens qui ont cru en moi et qui m'ont fait sortir de prison, de ma dernière incarcération. J'ai bien respecté mes engagements depuis. Je me dis qu'une deuxième fois, il ne vont pas tenir. J'ai un contrat, j'ai changé de vie, je vends des disques, je travaille dur. Je me dis, si je n'ai plus ça, je n'ai plus rien. Là je me dis, c'est mort".

Lacrim avait déjà été condamné plusieurs fois pour vol à main armée. Ses albums Corleone et R.I.P.R.O Vol.1 sortis en 2014 et 2015 ont été disques d'or. 

Magali Rangin