BFMTV

Le prince Harry raconte comment Meghan Markle lui a ouvert les yeux sur la discrimination raciale

Meghan et le prince Harry, en octobre 2018 à Sydney

Meghan et le prince Harry, en octobre 2018 à Sydney - SAEED KHAN / AFP

Le prince Harry explique avoir changé de regard sur le monde depuis sa rencontre avec celle qui est devenue sa femme et la mère de son premier enfant.

Le prince Harry raconte dans une interview accordée au quotidien britannique The Evening Standard comment son épouse Meghan Markle lui a ouvert les yeux sur des sujets comme la discrimination et les inégalités raciales: "Je n'étais pas au courant de tous les problèmes qu'il y avait au Royaume-Uni, mais aussi dans le monde. Je croyais l'être, mais ce n'était pas le cas", a-t-il déclaré au quotidien britannique.

"Vous savez, quand vous vous rendez dans un magasin avec votre enfant et que vous ne voyez que des poupées blanches, est-ce que vous vous demandez pourquoi il n'y a pas une seule poupée noire? Et c'est juste un exemple de ce que nous en tant personne blanche ne pouvons pas percevoir, contrairement à une personne de couleur, de couleur noire. C'est une situation que nous ne pouvons pas comprendre car le monde a été créé par des blancs pour des blancs."

Selon le prince Harry, "il ne s'agit pas de désigner des coupables": "Je serai la première personne à dire, encore une fois, que c'est une histoire d'apprentissage. Et comment on peut faire de ce monde un meilleur endroit. Je pense que c'est une époque formidable pour la culture britannique, l'histoire de notre pays, et celle du monde. C'est un véritable moment que nous devrions embrasser et célébrer. Parce que personne avant n'a réussi à faire ça."

Célébrer la communauté noire

Cette interview du Prince Harry, qui était accompagnée à cette occasion par son épouse, a été réalisée à l'occasion du début du "Black History Month", événement organisé dans le monde anglo-saxon pour célébrer, tout au long du mois, l'histoire des Noirs.

Meghan Markle a souvent dénoncé dans les médias les inégalités raciales. En juin dernier, elle a rendu hommage aux hommes et aux femmes noirs victimes de violences policières lors d'un discours délivré en vidéo à des étudiants californiens diplômés:

"La vie de George Floyd comptait", a-t-elle lancé ce jour-là. "Et la vie de Breonna Taylor comptait, et la vie de Philando Castile comptait, et la vie de Tamir Rice comptait. Et celle de tant d'autres personnes dont nous connaissons le nom ou dont nous ne connaissons pas le nom".
https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV