BFMTV

Le nouveau procès de l'acteur Bill Cosby débutera le 6 novembre

Bill Cosby au sixième jour de son procès, le 17 juin 2017.

Bill Cosby au sixième jour de son procès, le 17 juin 2017. - Kevin Hagen - AFP

L'acteur Bill Cosby n'en a pas fini avec la justice. Son second procès pénal doit démarrer en novembre prochain.

Le second procès pénal de l'acteur américain Bill Cosby, poursuivi pour agression sexuelle, s'ouvrira le 6 novembre, un peu plus de quatre mois après l'annulation du premier procès, faute de verdict.

Le comédien, une légende de la télévision américaine, est accusé d'avoir agressé sexuellement Andrea Constand en janvier 2004 à son domicile de Cheltenham, dans la banlieue nord de Philadelphie.

Relation consentie

Le créateur de l'émission télévisée The Cosby Show (1984-1992) a reconnu avoir pratiqué des attouchements sur la victime présumée ce soir-là, mais assure qu'il s'agissait d'une relation consentie.

Bill Cosby a aussi reconnu avoir donné des pilules d'un puissant sédatif à Andrea Constand le jour des faits présumés, mais affirme qu'il souhaitait seulement l'aider à se "détendre" car elle se disait anxieuse.

Le 17 juin, après six jours de délibération, le premier procès s'est terminé par une annulation, les jurés n'ayant pu s'entendre sur un verdict.

Le procureur du comté de Montgomery, dans lequel sont intervenus les faits supposés, avait alors indiqué qu'il demanderait la tenue d'un nouveau procès, comme l'y autorise la loi de Pennsylvanie.

Pas suffisamment de preuves

Plusieurs jurés se sont exprimés depuis la fin du procès, certains expliquant qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves dans le dossier pour permettre au jury de condamner Bill Cosby.

L'acteur, qui fêtera ses 80 ans le 12 juillet, demeure inculpé et en liberté sous caution.

Le juge avait indiqué, après l'annulation, souhaiter qu'un nouveau procès se tienne dans les 120 jours (4 mois environ), même si la loi prévoit un délai maximum d'un an.

Les services judiciaires du comté de Montgomery ont indiqué à l'AFP ne pas avoir de détail sur la sélection d'un nouveau jury, qui devra intervenir avant le début du procès.

Egalement sollicité par l'AFP, le porte-parole de Bill Cosby s'est refusé à tout commentaire.

M.R. avec AFP