BFMTV

Le chef Guillaume Gomez annonce son départ de l'Elysée

Le chef cuisinier de l'Elysée Guillaume Gomez, le 11 mars 2015 à Rome.

Le chef cuisinier de l'Elysée Guillaume Gomez, le 11 mars 2015 à Rome. - Tiziana Fabi - AFP

Ce meilleur ouvrier de France âgé de 42 ans a décidé, "après une mûre réflexion", de "continuer à servir mon pays autrement".

Le chef Guillaume Gomez annonce son départ de l'Elysée après 25 ans de bons et loyaux services. Ce meilleur ouvrier de France âgé de 42 ans a décidé, "après une mûre réflexion", de "continuer à servir mon pays autrement". Il continuera bien sûr d'exercer sa passion, la cuisine:

"Je suis donc très heureux de vous annoncer que j’occuperai très prochainement de nouvelles fonctions au service du rayonnement international de notre gastronomie, de nos savoir-faire, de nos producteurs, de nos restaurateurs et de nos artisans", écrit sans en dire plus le fondateur et président des "Cuisiniers de la République", une association qui regroupe les chefs travaillant pour la République française à travers le monde. 

A partir de début mars, ce spécialiste du pâté en croûte occupera les fonctions de "représentant personnel du président de la République auprès des acteurs et des réseaux de la gastronomie et de l'alimentation, afin de promouvoir les arts culinaires de la France".

Cette nouvelle fonction, précisée dans une lettre de mission, a été décidée "en accord et en confiance" avec Emmanuel Macron dans le cadre de la décision de faire de 2021 "l'année de la gastronomie française" et d'une série d'évènements attendus comme le Paris Food Forum, la Coupe du monde de rugby en 2023 ou les Jeux olympiques de 2024. Il dépendra du ministère des Affaires étrangères.

Guillaume Gomez sera remplacé par ses deux adjoints dans l'attente de la nomination d'un nouveau chef cuisinier de l'Elysée, selon la présidence.

"Vous comptez pour l’image de la France"

Guillaume Gomez cite la pandémie comme élément déclencheur de son départ de l'Elysée: "Cette situation m’a révélé une envie de me consacrer pleinement à cette possibilité de porter une voix et m’a convaincu de demander au Président de continuer à ses côtés, mais différemment." Il complète, en rappelant la place importante qu'il tenait au sein de l'Elysée:

"A travers la fonction que j’occupais et grâce à la confiance que m’accorde le Président de la République, j’ai pu faire passer les nombreux messages, remonter les informations et les demandes qui m’ont été adressés. Au service de la Présidence, j’ai tenté aussi, à la place qui était la mienne, de servir au mieux mon métier, mes homologues et toutes celles et ceux qui sont au service de notre pays pour en valoriser la culture, les savoir-faire, le patrimoine culinaire."

En 2012, il avait reçu des mains de Nicolas Sarkozy les insignes de chevalier dans l'ordre national du Mérite. Celui qui était alors président de la République avait dressé son éloge: "Si vous saviez ce que les chefs d’État étrangers me disaient de la cuisine de l’Élysée […] Vous n’imaginez pas combien vous comptez pour l’image de la France."

Jérôme Lachasse avec AFP