BFMTV

La chanteuse Pink annonce être guérie du coronavirus et dénonce "l'échec" du gouvernement américain

Pink en octobre 2017 à Los Angeles

Pink en octobre 2017 à Los Angeles - Kevin Winter - Getty Images North America - AFP

La chanteuse américaine, testée positive il y a environ deux semaines, a également annoncé faire des dons pour aider les soignants face à la pandémie.

Pink, qui a révélé vendredi sur Instagram avoir attrapé le coronavirus, et en être désormais guérie, supplie ses fans de rester chez eux. La chanteuse américaine a raconté qu'elle et son fils de 3 ans, Jameson, ont commencé à montrer des symptômes il y a deux semaines.

"Notre médecin traitant avait des tests à sa disposition, et le résultat était positif", a-t-elle révélé sous une photo d'elle et son enfant. "Notre famille était déjà confinée à la maison, et nous avons continué à le faire pendant les deux dernières semaines, suivant les instructions de notre médecin. Il y a quelques jours à peine, nous avons été testés de nouveau, et heureusement, nous sommes maintenant négatifs".

"Nous devons rendre ces tests gratuits"

Consciente que le fait d'avoir pu être testée est un privilège, la star de 40 ans a épinglé le gouvernement américain, estimant que le manque d'accessibilité à ces tests était "une farce et un échec absolus".

"Cette maladie est grave et réelle. Les gens doivent savoir que la maladie touche les personnes jeunes et les personnes âgées, qu’elles soient saines ou fragiles, les riches comme les pauvres. Nous devons rendre ces tests gratuits et plus accessibles pour protéger nos enfants, nos familles, nos amis et nos collectivités", a-t-elle poursuivi.

Bien décidée à lutter contre cette crise sanitaire, Pink a également annoncé faire un don d'un million de dollars pour aider les soignants. Dans cette somme, 500.000 dollars sont destinés au Temple University Hospital Emergency Fund à Philadelphie, un fonds pour l'hôpital où sa mère a travaillé durant 18 ans. 500.000 autres dollars iront au fonds d'urgence lancé par le maire de Los Angeles afin de lutter contre la pandémie.

Nawal Bonnefoy