BFMTV

La cérémonie des Grammys reportée pour cause de pandémie

Beyoncé aux Grammys en 2017. La chanteuse arrive cette année en tête des nominations (photo d'illustration)

Beyoncé aux Grammys en 2017. La chanteuse arrive cette année en tête des nominations (photo d'illustration) - Robyn Beck

L'événement, prévu le 31 janvier, se tiendra en mars. Les organisateurs ont prévu une cérémonie sans public, avec seulement les présentateurs et les artistes invités à se produire durant la retransmission.

L'association des professionnels de la musique (Recording Academy) a décidé le report, pour cause de pandémie, de la cérémonie des Grammy Awards, les récompenses de l'industrie américaine du disque, initialement prévue le 31 janvier à Los Angeles. La Recording Academy a publié un communiqué qui confirme le report de l'événement au 14 mars, modifiant la nouvelle date précédemment affichée sur son site officiel:

"La détérioration de la situation liée au Covid à Los Angeles, avec des hôpitaux submergés, des services d'urgences débordés, et les nouvelles recommandations de l'Etat et des gouvernements locaux, nous ont convaincus que reporter la cérémonie était la meilleure chose à faire", ont expliqué les organisateurs.

Une cérémonie sans public

Après avoir été moins durement touchée que beaucoup d'autres Etats américains, la Californie a vu la pandémie accélérer sur son territoire depuis début novembre. Elle enregistre actuellement plusieurs dizaines de milliers de nouveaux cas de coronavirus chaque jour (31.170 lundi).

Le taux de positivité est monté à 13,6% (sur 7 jours glissants) et l'Etat le plus peuplé des Etats-Unis a enregistré, le 31 décembre, un record à 585 décès.

Les organisateurs avaient déjà prévu une cérémonie en format pandémie, sans public, avec seulement les présentateurs et les artistes invités à se produire durant la retransmission, sur la chaîne nationale CBS, au Staples Center de Los Angeles.

Beyoncé en tête

Retenue à neuf reprises, la chanteuse Beyoncé était arrivée en tête des nominations, annoncées fin novembre, portant son total à 79. "Queen Bey" est nommée pour son duo avec la rappeuse Meghan Thee Stallion, intitulé Savage, ainsi que son morceau surprise Black Parade, inspiré du mouvement né après la mort de George Floyd, un homme noir étouffé par des policiers lors de son interpellation, fin mai.

Elle devance Taylor Swift, le rappeur Roddy Ricch et la chanteuse britannique Dua Lipa, chacun crédités de six nominations. La liste des nominations avait aussi frappé par ses absences, en premier lieu celle du chanteur canadien The Weeknd, mais aussi du groupe coréen BTS ou du rappeur défunt Pop Smoke, écartés de toutes les catégories majeures. Plusieurs autres cérémonies de récompenses ont déjà été repoussées, notamment celle des Oscars, du 28 février au 25 avril.

J.L. avec AFP