BFMTV

L'hilarante parodie d'Ariana Grande qui cartonne sur YouTube

Ariana Grande et Julia Finkelstein

Ariana Grande et Julia Finkelstein - Dave Hogan - AFP / Capture d'écran YouTube - Julia Finkelstein

La jeune humoriste américaine Julia Finkelstein signe un pastiche très réussi de la star de la pop, dans une vidéo vue près de 2 millions de fois en une semaine sur YouTube.

L'imitation de célébrités est un exercice périlleux. Surtout quand il s'agit d'Ariana Grande, adulée par une armée de fans prêts à en découdre sur les réseaux sociaux si quiconque touche à un cheveu de l'éternelle queue de cheval de leur idole. Le défi a pourtant été relevé avec brio par une humoriste américaine, dont une vidéo parodique s'attaquant à la jeune chanteuse fait le tour du Web depuis une semaine. 

Dans 73 questions with Ariana Grande, caricature d'un format du Vogue américain, la comédienne Julia Finkelstein livre un pastiche ultra réaliste de l'interprète de Thank u, next. Tout y est, du pull-robe oversize aux cuissardes, en passant par le très généreux trait d'eyeliner. La transformation physique n'a d'égal que la copie de la gestuelle, des intonations et même de la voix chantée d'Ariana Grande, tout en puissantes poussées et en articulation approximative. Six jours après sa mise en ligne, la vidéo approche des 2 millions de vues. 

Une parodie faite "d'amour et de respect"

Julia Finkelstein a expliqué à Refinery 29 les trois ingrédients qui constituent la vraisemblance de son imitation: le mouvement de sourcils, qu'elle qualifie d'"inquiet", le mouvement de mâchoire, toujours proéminente, et bien sûr, les petits "yuh" aigus, qui ponctuent l'intégralité du dernier album d'Ariana Grande. Et de préciser que la parodie a été faite avec "110% d'amour et de respect".

Celle qui entame sa carrière d'humoriste, en se produisant principalement sur scène, avait déjà peaufiné le personnage dans deux précédentes vidéos tout aussi réussies. Elle revenait notamment sur l'élaboration de son quatrième album, Sweetener, et sur sa rupture avec Pete Davidson. Un filon qui offre à l'humoriste un coup de projecteur inédit dans sa jeune carrière: il y a encore 6 mois, ses vidéos atteignaient péniblement les 6.000 vues. 

Julia Finkelstein n'oublie rien des accès de vulgarité d'Ariana Grande ("hashtag #zerofucks"), qui tranchent avec ses minauderies caractéristiques ("- Couleur préférée?" "- Nuage").

Benjamin Pierret