BFMTV

L'actrice Anémone est morte à 68 ans 

L'actrice aux 50 ans de carrière est morte des suites "d'une longue maladie", a-t-on appris ce mardi. Le succès de son rôle de Thérèse dans Le père Noël est une ordure en a fait une actrice très populaire des années 1980.

L'actrice Anémone est morte ce mardi à 68 ans d'une "longue maladie" a annoncé son agent Elisabeth Tanner ce mardi.

L'actrice avait remporté le César de la meilleure actrice pour son rôle dans Le Grand Chemin en 1988. Inoubliable dans Le père Noël est une ordure où elle incarnait Thérèse, l'acolyte de l'acteur Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié, Anémone avait démarré sa carrière dans le café-théâtre au sein de la troupe du Splendid.

"Anémone, c'était une géniale actrice, ravissante, avec beaucoup de charme et piquante" au début de sa carrière, a réagi Josiane Balako sur RTL. "Elle avait une sorte de folie. Parfois, ça nous faisait rire car c'était extrême mais c'était une artiste qui avait une présence incroyable", a ajouté son ancienne acolyte. "C'est la première d'entre nous qui disparaît. Le Splendid a perdu un de ses membres honoraires. C'est triste. Anémone, c'était des souvenirs à la fois joyeux et à la fois extrême".

La classe politique a elle-aussi rendu hommage à Anémone, ce mardi. La maire de Paris Anne Hidalgo a salué "une formidable actrice de théâtre et de cinéma". "Elle a marqué plusieurs générations. Beaucoup de tristesse", a-t-elle ajouté sur Twitter. "Et là, Anémone qui s'en va. Quel crève-coeur. Mille pensées aux siens", a tweeté le socialiste Benoît Hamon.

Une actrice phare des années 80

Le succès de son rôle de Thérèse, acolyte de Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié dans Le père Noël est une ordure, au théâtre en 1979 puis au cinéma en 1982 dans l'adaptation réalisée par Jean-Marie Poiré, en fait une actrice très populaire dans les années 1980.

À l'affiche de nombreuses comédies comme Viens chez moi, j'habite chez une copine (1982), elle incarne aussi des rôles plus sensibles comme le personnage de Marcelle dans Le Grand chemin (1987), qui lui valut un César l'année suivante. Ces dernières années, elle avait été à l'affiche de Jacky au royaume des filles (2014), Rosalie Blum (2016) et la Monnaie de leur pièce (2018), son dernier film.

Elle se produisait aussi régulièrement sur les planches jusqu'à sa dernière pièce en 2011, Grossesse nerveuse, une comédie dans laquelle elle incarnait une grande bourgeoise aussi inattendue que désespérée.

Malade depuis quelques années, elle avait pris du recul et n'avait aucun engagement à venir, ni au cinéma ni au théâtre. De son vrai nom Anne Bourguignon, elle était la fille du psychiatre André Bourguignon et de Claire Justin-Besançon. Elle était mère de deux enfants.

Cyrielle Cabot avec AFP