BFMTV

JoeyStarr soupçonné de s'être frappé pour accuser la police de violences

Joey Starr sur le plateau du "Grand journal" de Canal + en mai 2012.

Joey Starr sur le plateau du "Grand journal" de Canal + en mai 2012. - Loïc Venance - AFP

Contrairement à ce qu'il affirmait, Joey Starr n'aurait pas été frappé par la police belge, lors de son arrestation en avril 2013. Des images diffusées lors de son procès, mercredi, démentent sa version: on y voit l'artiste se frapper contre une vitre.

JoeyStarr a-t-il été frappé par la police belge? A la lumière de l'audience au tribunal correctionnel de Liège, à laquelle l'artiste était convoqué mercredi, il semblerait que non. Poursuivi pour "rébellion et outrages" envers policier, le chanteur ne s'est pas présenté à l'audience, laissant à ses avocats le soin d'expliquer: "il ne faut pas en jeter plus aux chiens". Selon les dires de JoeyStarr, la police belge, qui l'avait arrêté le 20 avril 2013 à Liège et conduit au commissariat, l'aurait frappé.

"J’étais menotté, je ne pouvais pas réagir"

"J'étais menotté. J’ai déjà reçu des coups, mais comme ça, jamais, même de la police française, avait-il expliqué. J’étais menotté, je ne pouvais pas réagir. Mais ils me criaient quand même de ne pas bouger et me frappaient", avait-il alors expliqué à l'époque.

Une version aussitôt contestée par les forces de l'ordre belges. "Les coups au visage, il se les est fait tout seul lorsqu’il se frappait la tête contre une vitre en plexiglas au commissariat. Comme on le voit sur les images de surveillance, c’était d’ailleurs d’une extrême violence", affirmaient les policiers. Les images de télésurveillance dévoilées pendant l'audience montrent en effet JoeyStarr donnant des coups de poing contre le mur et la porte, ainsi que 70 coups de têtes "extrêmement violents", selon un journaliste de RTL Info.

L'acteur de Polisse avait été interpellé le 20 avril 2013 à Liège en Belgique, après une altercation avec les portiers d'un café. La police était intervenue et avait emmené JoeyStarr en cellule, après l'avoir plaqué au sol et menotté, rapporte rtl.be. L'affaire a été renvoyée au 29 avril prochain.

M. R.