BFMTV

Jean Reno: "Ceux qui s'intègrent en Europe sont les non-musulmans"

Jean Reno, le 1er avril 2012

Jean Reno, le 1er avril 2012 - Valery Hache - AFP

L'acteur de 67 ans, né à Casablanca, évoque son arrivée en France dans les années 1970 et porte un regard sur les nouveaux immigrants.

Dans les colonnes d’El Mundo, l’acteur d’origine espagnole Jean Reno, est revenu sur son arrivée en France, dans les années 1970. "Je ne suis pas totalement Français. Je ne m'appelle pas Gérard Depardieu - avec toute l'amitié que je porte à Gérard. Les Français m'ont donné des médailles, ils me respectent et moi aussi mais mes racines sont avant tout espagnoles, andalouses", a-t-il confié.

L’homme de 67 ans a par ailleurs avoué s’être longtemps senti comme "un immigrant perturbé". Une situation qui a changé le jour où il a rencontré sa dernière femme, Zofia Borucka. "Depuis que je me suis installé à New-York, la situation a changé. Là-bas, tout le monde est immigrant. De fait, je me sens moins immigrant aux États-Unis qu’en France", a-t-il expliqué.

"Ceux qui mettent les lois avant la religion arrivent à s'en sortir"

Enfin, Jean Reno a été invité par le journaliste, à comparer l’arrivée de sa famille en France à l’arrivée des immigrants aujourd’hui, en Europe. L’acteur a livré un verdict sans appel: 

"Quand on regarde les gens qui viennent vivre en Europe, on se rend compte que ceux qui s'intègrent sont les non-musulmans", a-t-il estimé. "Ceux qui mettent les lois avant la religion arrivent à s'en sortir mais ceux qui décident de rester dans une culture dont le fondement est la religion auront forcément des problèmes. A l'école et dans d'autres institutions de la République".

R.I