BFMTV

"Jean-Paul c'était le sourire de la France": Jean Dujardin très ému après l'hommage national à Belmondo

Jean Dujardin, très ému à la fin de l'hommage à Jean-Paul Belmondo, a évoqué une fois encore la mémoire de l'acteur, véritable "médicament".

Réunis pour rendre ce jeudi 9 septembre un dernier hommage à Jean-Paul Belmondo, Gilles Lellouche, Jean Dujardin, Guillaume Canet ou encore Marion Cotillard n'ont pas caché leur émotion à la fin de la cérémonie aux Invalides.

Jean Dujardin, considéré comme l'héritier de "Bébel" depuis son triomphe dans OSS 117, a été très ému en voyant le cercueil de la star quitter les Invalides au son de la musique du Professionnel, l'emblématique Chi Mai d'Ennio Morricone.

"On est partagé entre l'envie de pleurer parce qu'il nous manque déjà et [l'envie de] pleurer de rire. C'est ce qu'il aurait voulu aussi", a indiqué Jean Dujardin à BFMTV. "Jean-Paul, c'était le sourire de la France. Il irradie. C'est un médicament. Il fait du bien."

"C'était très simple avec Jean-Paul"

"Il m'a aidé à gérer les bons comme les mauvais moments", ajoute le comédien, qui a partagé l'affiche d'Un homme et son chien avec Belmondo: "Il m'a permis de relativiser, de calmer les ardeurs de tout le monde, de n'écouter personne et d'avancer selon son envie. C'était très simple avec Jean-Paul."

"Nous aimons Belmondo parce qu'il nous ressemblait", a également déclaré Emmanuel Macron en prononçant l'éloge funèbre de Jean-Paul Belmondo, lors d'un hommage national à l'acteur dans la cour des Invalides, à Paris.

Jean-Paul Belmondo "épousa la France", a-t-il résumé. "Cher Jean-Paul, vous perdre, c'est perdre une part de nos vies". "Adieu Bébel", a conclu le chef de l'Etat devant le cercueil du défunt.

https://twitter.com/J_Lachasse Jérôme Lachasse Journaliste BFMTV