BFMTV

Isabelle Adjani ironise sur le "manque de chance" de François Hollande

Isabelle Adjani lors de la cérémonie des Césars en 2010

Isabelle Adjani lors de la cérémonie des Césars en 2010 - Bertrand Guay - AFP

A l'occasion de la sortie du film Carole Matthieu, l'actrice française en a profité pour donner son point de vue sur la politique et la société française.

Le "pas de bol" de François Hollande sur son échec à faire baisser la courbe du chômage ne sera pas passé inaperçu. Si le président de la République regrette aujourd'hui cette formule, elle continue d'être commentée de toutes parts. Notamment par Isabelle Adjani. Dans un entretien accordé au JDD, la comédienne française ne s'est pas privée de dire ce qu'elle pensait du chef d'Etat.

"Quand les engagements deviennent des promesses et les promesses des paris, invoquer le manque de chance pour un chef de l’État, c’est drôle, non?, a confié la comédienne. Comment dire? Au fond, la politique n’est peut-être plus une affaire sérieuse. On joue, on gagne, on perd… en attendant la revanche."

Le burkini: une polémique "ridicule et dangereuse"

Peu habituée à la langue de bois, Isabelle Adjani, qui assure la promotion de son nouveau film Carole Matthieu, a également reproché aux politiques de ne pas utiliser "le bon lexique" pour parler aux Français. "Quand j’entends dire: 'C’est la guerre' à propos de Daech… Non, c’est un groupe qui procède à des attaques criminelles, certainement pas un État. Cela revient à terroriser les gens, les radicaliser du côté du Front national."

Au cours de l'interview parue ce dimanche 21 août, la comédienne en a aussi profité pour dénoncer la polémique "ridicule et dangereuse" sur le burkini, se disant "mal à l'aise quand on veut imposer la liberté à coups d'interdits". Et d'ajouter: "On ne peut refuser à des femmes d'aller à la plage à cause d'une tenue, même si celle-ci relève d'un néofondamentalisme archaïque."

Fabien Morin