BFMTV

"Il n'y a plus de hiérarchie dans ces moments là": Michel Cymes raconte sa mission auprès des soignants

Michel Cymes

Michel Cymes - Joel Saget - AFP

Michel Cymes, qui s'est mobilisé la semaine dernière pour aider le personnel soignant, donne des nouvelles de sa récente mission.

Réquisitionné la semaine dernière pour aider les soignants dans les hôpitaux, Michel Cymes donne des nouvelles ce mercredi de sa récente mission sur le site de Télé Loisirs.

En préambule, il tient à rectifier ce qui avait été annoncé sur le plateau de C à vous: "Je ne fais pas partie de la Réserve sanitaire, comme cela a été écrit. J'ai simplement répondu à un appel de mon chef de service, au sein de l'hôpital parisien où j'exerce habituellement, et destiné à toutes les catégories de personnel."

"On ne s'improvise pas réanimateur"

Alors que "les services de réanimation manquent de bras" et que "le personnel a également besoin de soutien psychologique", Michel Cymes s'est inscrit "à plusieurs gardes": "C'était une évidence, bien sûr", précise-t-il. L'animateur explique qu'il est "là pour renforcer les équipes":

"On ne s'improvise pas réanimateur, ce que je ne suis pas [...] Je fais ce qu'on me demande. J'effectue des tâches diverses. Aider à accueillir des malades ou chercher du matériel, tout simplement. Il n'y a plus de hiérarchie dans ces moments là."

"Une diète médiatique"

Omniprésent ces dernières semaines à la télévision pour évoquer la pandémie de coronavirus, Michel Cymes s'est imposé "une diète médiatique" et a réduit ses apparitions sur RTL "au moins pour quelques jours".

Déprogrammée un premier temps, l'émission de caméras cachées Surprise sur prise sera diffusée le 18 avril sur France 2. Mais son passage a été coupé au montage. Le tournage de son talk-show Ça ne sortira pas d’ici a été quant à lui décalé.

"Je fais mon mea culpa"

Michel Cymes a également reconnu avoir minimisé la crise actuelle. Celui qui s'était montré très rassurant au début du mois sur la dangerosité du coronavirus s'est ensuite excusé sur le plateau de C à vous: "Je fais mon mea culpa aussi, j'ai probablement trop rassuré les Français".

Michel Cymes n'est pas l'unique personnalité à se mobiliser dans les hôpitaux. Outre l'ancienne Miss France Marine Lorphelin, le réalisateur Thomas Lilti (Hippocrate, Première année) a décidé de redevenir médecin le temps de la crise sanitaire du Covid-19, pour aider les soignants épuisés.

Jérôme Lachasse