BFMTV

Hilary Duff : elle filme ses rendez-vous Tinder

-

- - Instagram @hilaryduff

Pour les stars aussi il n’est pas toujours facile de trouver son âme sœur. Hilary Duff en est la preuve puisqu’elle avoue, dans une émission de radio, être inscrite sur Tinder. Actuellement en procédure de divorce avec Mike Comrie, la jeune maman est prête à tout pour (re)trouver l’amour.

La jeune femme de 27 ans est décidée à ne pas rester célibataire bien longtemps. Alors qu’elle vient de se séparer de son mari Mike Comrie, dont elle a officiellement demandé le divorce, Hillary Duff aurait été aperçue sur l’application de rencontre Tinder.

L’interprète de So Yesterday a d’ailleurs confirmé cette rumeur le 28 avril 2015 au micro de Ryan Seacrest : "C'est vraiment moi. Au départ, c'était une sorte de blague avec mes copines, je ne pensais pas que cela allait donner quelque chose."

Et la maman du petit Lucas, 3 ans, se serait même prise au jeu de l’application puisqu’elle avoue être déjà passé à l’étape du premier rendez-vous.

"Je suis une bête de Tinder maintenant !"

Toujours dans la confession, Hilary Duff a en effet fait part, à la radio, de son premier rendez-vous Tinder avec un dénommé Tom : "Nous sommes allés faire du bowling comme ça, pas besoin de trop parler. Mais au final on s'est dit beaucoup de choses, a-t-elle raconté. Il était très sympa. Il avait amené un ami et j'étais moi aussi avec des amis. Il bossait avant pour des télé-réalités. Aujourd'hui c'est un acteur et il vient d'écrire une pièce. C'est un mec intéressant. Mais pour être honnête, je ne veux pas d'un acteur..."

Ce rencart ne semble cependant pas avoir eu une issue positive puisque la star, bientôt de retour avec un 5e album, enchaîne encore les rendez-vous : "Je suis une bête de Tinder maintenant !", s’est-elle amusée.

Mais Hilary Duff n'est pas non plus une "dateuse" lambda. Selon TMZ, elle aurait avoué qu'elle filmait tous ses rencards Tinder. Elle peut potentiellement se servir des images pour une télé-réalité. Toujours à l'état de rumeur, cette nouvelle pourrait contrarier ses prochains rendez-vous galants.

Alice Bouvet pour BFMTV