BFMTV

Ghislaine Arabian raconte son passé de femme battue 

Guislaine Arabian dans Sept à Huit

Guislaine Arabian dans Sept à Huit - Capture d'écran, TF1

L'ex jurée de l'émission culinaire Top Chef a évoqué dans Sept à Huit sur TF1, la nuit ou elle aurait été victime de violence conjugale.

Ghislaine Arabian a fait le choix de se livrer face caméra pour évoquer la violence conjugale. Invitée de Sept à Huit sur TF1 dimanche soir, l’ex jurée de Top Chef est revenue sur la nuit ou son ex compagnon l’aurait frappée.

"Je l’ai trouvé très très énervé (…) D’un seul coup, il s’est retourné et m’a giflée violemment. Je suis tombée, il m’a attrapée par les cheveux et il m’a tapé dans la jambe gauche (…) J’ai croisé son regard, je le connaissais depuis seize ans. J’avais jamais vu ce regard-là. C’était un regard de folie mais déterminé. Je sentais qu’il m’aurait fait taire par n’importe quel moyen et j’ai eu peur", a-t-elle raconté très émue à Thierry Demaizière dans le portrait de la semaine de l’émission. 

"J’ai eu une douleur que je n’avais jamais ressentie auparavant"

"j’ai descendu les escaliers, il m’a rattrapée, soulevée et cognée contre la porte blindée. J’ai entendu et senti un craquement et il m’a laissée tombée, là. J’ai eu une douleur que j’avais jamais ressentie auparavant", a-t-elle poursuivi.

Son compagnon a ensuite décidé d’appeler un de leurs "très bons amis, en disant 'j’ai fait une connerie, faut que tu montes tout de suite'", a-t-elle expliqué. L’homme en question lui a alors proposé d’appeler les pompiers, mais Guislaine Arabian a refusé. "J'ai pensé à son affaire à lui, pas à moi, je suis partie dans un déni total", a-t-elle confié sur TF1.

Prise en charge finalement dès le lendemain aux urgences, le bilan est lourd: une vertèbre cassée et le bassin fêlé. La figure de la gastronomie a ensuite passé deux jours à l’hôpital et a refusé de parler de son agression. Face aux nombreuses questions des médecins et des infirmières, Guislaine Arabian a simplement déclaré "être tombée dans les escaliers avec une bouteille à la main".

"Je me suis retrouvée seule, à la maison"

Une fois rentrée chez elle, la chef a continué de vivre avec son compagnon pendant neuf mois. "Il a continué à être aussi gentil qu’il l’était avant, c’est horrible! On trouve des excuses à l’autre, c’est aberrant". Puis un jour, ce dernier a quitté la maison, sans donner d’explication. "je n’ai jamais eu de nouvelles. Je me suis retrouvée seule, à la maison".

C’est à ce moment-là que Ghislaine Arabian, qui a vécu se départ comme un "soulagement" a finalement décidé de porter plainte. "C'est compliqué car c'est revendiquer son statut de femme violentée", a expliqué la chef étoilée. Lors du procès, son ex compagnon a été relaxé au bénéfice du doute. "C'est "parole contre parole" a-t-elle justifié dans l’émission présentée par Harry Roselmack. 

Pour autant, celle qu’on imagine "plus battante que battue" a décidé de faire appel. Si elle fait face à un nouvel échec, la chef a estimé dimanche soir que ce n’était "pas grave", car elle "sera allée au bout. Il m’a rendu un service en partant (...) Je l’ai revu le jour du procès et je me suis demandé ce que j’avais fait avec cet homme durant toutes ces années", a-t-elle finalement conclu.
R.I