BFMTV

François Damiens sur les attentats de Bruxelles: "Il faut rester positif"

François Damiens en février 2016

François Damiens en février 2016 - Tobias Schwarz - AFP

Au lendemain des attentats qui ont touché Bruxelles, l'acteur belge a fait part de son émotion et appelé à "continuer à vivre".

François Damiens a réagi ce matin au micro d'Europe 1 à la suite des attentats qui ont touché l'aéroport et le métro bruxellois mardi. "J’étais à l’aéroport lundi, je suis à la gare mercredi, ce sont des endroits où je me rends souvent. Ça pourrait très bien me tomber dessus", a déclaré l'acteur qui se demande où "tout cela va aboutir" et "se terminer".

Pourtant, pour celui qui habite à quelques kilomètres au sud de Bruxelles, hors de question de céder à la peur. "Il faut continuer à vivre, on n'a pas le choix", a-t-il affirmé. 

"On ne va pas interdire aux gens de se balader avec une valise, une mallette ou un sac à dos. Le danger est partout mais il faut quand même rester positif".

"On est tous sur le même bateau"

François Damiens a toutefois du mal à cacher sa colère. "C’est trop facile, ils se battent avec des kalachnikovs et nous avec des fléchettes. Ils sont prêts à se faire exploser et nous on est pas prêts", a-t-il dit, pointant du doigt un combat "complètement démesuré". "C’est mettre un poids lourd face à un poids plume", a constaté la star du film La famille Bélier.

L'acteur est particulièrement ému par les nombreux rassemblements de soutien aux victimes qui ont eu lieu partout dans le monde. La plus belle des réponses selon lui. "La seule chose qui nous sauve, c’est nous sentir ensemble. On est tous sur le même bateau", a-t-il assuré.

Il a également rappelé l'importance de l'humour, son "arme" à lui. "C’est tellement effroyable et terrorisant... On passe toujours à un moment par l’humour. Même dans ces cas-là, j’ai du mal à m’en empêcher" a confié François Damiens, qui a échangé quelques textos avec son ami Benoît Poelvoorde afin de prendre du recul, mais toujours "dans les respect des victimes".

Nawal Bonnefoy