BFMTV

Diam's à propos de son passé de rappeuse: "Je n'assume pas, j'étais vulgaire"

Diam's en 2010

Diam's en 2010 - Xavier Leoty - AFP

L'ex star du rap se confiera ce dimanche dans le magazine Sept à Huit sur TF1. Dans cet entretien, la jeune femme de 34 ans assure "ne plus être en colère" et en profite pour évoquer sa vie privée et la religion.

Son divorce, l'islam, son père et les attentats

À l’occasion de la sortie de son deuxième livre Mélanie, française et musulmane, Diam’s se confiera sur divers sujets ce dimanche soir dans l’émission Sept à Huit de TF1. "Elle parle de la naissance de son deuxième enfant, un garçon prénommé Abraham, de son divorce, de son remariage et ce qu'il s'est passé dans sa vie depuis deux ou trois ans", annonce Thierry Demaizière, le journaliste chargé de l’interview dans le cadre du reportage Le portrait de la semaine. "Comme dans le livre, elle évoque aussi le port du voile en France et revient également sur les attentats de janvier. Elle parle d'islamisme radical qu'elle compare à une secte. Pour elle, ça n'a rien à voir avec sa religion. Elle raconte aussi comment c'est devenu plus difficile aujourd'hui de porter le voile en France et d'y vivre sa foi par rapport à il y a quelques années. Elle a essuyé notamment quelques insultes dans la rue. Dimanche, ce seront des sujets plus ‘touchy’ avec l'islam radical et les attentats de janvier. Ce sera une grosse partie du portrait et ça rejoint le titre de son nouveau livre", poursuit-il sur le site de TF1. L’ancienne rappeuse évoquera également son père, avec qui elle était fâchée depuis de nombreuses années. "C’est la première fois qu’elle en parle", affirme Thierry Demaizière.

"Ce sera sa seule interview télévisée"

À l’époque, Diam's avait accepté de répondre aux questions de Thierry Demaizière afin d’expliquer aux téléspectateurs, sa conversion à l’islam. "Elle a vécu notre première interview comme une renaissance. Ça a été un moment très très important dans sa vie. Elle avait beaucoup hésité, car elle appréhendait les réactions. C'était la première fois qu'elle se montrait au monde avec son voile et cette foi qui la caractérise. Auparavant, elle avait été vue portant le voile sur des photos volées prises par des paparazzis, ce qu'elle a vécu comme un viol en sachant qu'à l'époque, sa mère était à peine au courant de sa conversion. Elle en garde donc un souvenir très très fort", se souvient le journaliste. "Elle a décidé de me refaire confiance et ce sera sa seule interview télévisée", certifie-t-il.

"Je ne suis plus cette femme-là. Je ne suis plus en colère. Ce n'est plus la guerre dans ma tête"

Sur son site internet, TF1 a dévoilé les premières images de l’interview de Mélanie Georgiades. On y voit l’ancienne rappeuse voilée répondre aux questions de Thierry Demaizière. Lorsque ce dernier lui demande si elle écoute encore ses titres, comme Jeune Demoiselle ou encore La Boulette - qui se sont vendus à des milliers d’exemplaires - la jeune femme de 34 ans répond sans hésiter: "Non ! (…) Je n'assume pas. Il y a des trucs... j'étais vulgaire, il ne faut pas l'oublier, j'ai dit des choses qu'aujourd'hui, non... Je ne suis plus cette femme-là. Je ne suis plus en colère. Ce n'est plus la guerre dans ma tête. Je ne suis plus en quête d'une vie à mille à l'heure, de Bonnie and Clyde. Je suis tranquille, quoi!".