BFMTV

D'Asia Argento à Rosanna Arquette, Hollywood salue la condamnation d'Harvey Weinstein

Harvey Weinstein est arrivé au tribunal de New York ce lundi 6 janvier 2020

Harvey Weinstein est arrivé au tribunal de New York ce lundi 6 janvier 2020 - KENA BETANCUR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Harvey Weinstein a été reconnu coupable d'agression sexuelle et de viol ce lundi. De nombreuses personnalités hollywoodiennes, parmi lesquelles certaines de ses accusatrices, ont réagi sur les réseaux sociaux.

Harvey Weinstein, l'ancien magnat d'Hollywood accusé de violences sexuelles par des dizaines de femmes, a été reconnu coupable ce lundi à New York d'agression sexuelle et de viol sur deux accusatrices. De nombreuses personnalités du divertissement américain, secteur ébranlé par cette affaire depuis deux ans, ont réagi au verdict prononcé par le jury. 

"Ma gratitude aux femmes courageuses qui ont témoigné et au jury pour avoir vu clair dans les tactiques pernicieuses de la défense", a tweeté l'actrice Rosanna Arquette, qui accuse le producteur déchu d'avoir mis à mal sa carrière lorsqu'elle a repoussé ses avances.

Rosanna Arquette fait partie des premières femmes qui ont témoigné dans la presse contre Harvey Weinstein lorsque l'affaire a éclaté, à l'automne 2017. "Nous changerons les lois dans le futur pour que les victimes de viol soient entendues et qu'elles ne soient pas discréditées, afin qu'il soit plus facile pour les gens de dénoncer leurs viols", ajoute l'actrice de 60 ans. 

Asia Argento, qui avait elle aussi été l'une des premières à accuser le producteur de viol, a publié une photo sur Instagram: "Harvey Weinstein est désormais un violeur condamné. Deux survivantes pleurent et célèbrent (ce moment). Merci à toutes les femmes courageuses. Merci au juge et au jury de New York."

Sentence en demi-teinte

Cette affaire, à l'origine du mouvement #MeToo, a entraîné une prise de conscience mondiale du fléau des violences sexuelles. Ce lundi, Harvey Weinstein, 67 ans, n'a été reconnu coupable que des deux chefs d'accusation les moins graves: l'agression sexuelle de l'ancienne assistante de production Mimi Haleyi, en 2006, et le viol de l'aspirante actrice Jessica Mann, en 2013. Il a été relaxé d'un chef de viol plus grave lié à cette dernière, mais surtout de la circonstance aggravante de comportement de "prédateur".

Une sentence en demi-teinte, comme le soulignent les Silence Breakers. Ce groupe de femmes qui accusent Harvey Weinstein, parmi lesquelles figurent Rosanna Arquette et Ashley Judd, ont publié un communiqué relayé par Good Morning America. Elle estiment "décevant que l'issue (de ce procès) ne rende pas la complète justice que tant méritent", mais se disent satisfaites qu'"Harvey Weinstein soit désormais à jamais connu comme un prédateur en série reconnu coupable". Time's Up, l'initiative lancée par plusieurs actrices pour lutter contre les violences sexuelles, salue quant à elle une "nouvelle ère de justice".

Ashley Judd, sur Twitter, s'adresse "aux femmes qui ont témoigné dans cette affaire" et qui ont "traversé un enfer de traumatismes": "Vous avez rendu service aux filles et aux femmes partout, merci."

"Une nouvelle ère"

Ronan Farrow, le journaliste américain qui a relayé les premiers témoignages contre Harvey Weinstein, s'est lui aussi exprimé:

"L'issue du procès de Harvey Weinstein à New York découle de la décision prise par de nombreuses femmes de parler aux journalistes et aux procureurs, prenant des risques personnels très importants. S'il vous plaît, pensez à ces femmes aujourd'hui."

Sa mère, l'actrice Mia Farrow, écrit sur Twitter qu'elle "espère qu'il s'agit vraiment d'une nouvelle ère pour les survivants d'agressions sexuelles - les femmes, les hommes et les enfants."

"Ce n'est que le début"

Le réalisateur et producteur Judd Apatow souligne quant à lui que d'autres procès sont à venir: "N'oubliez pas que Harvey Weinstein fait l'objet de quatre autres accusations à Los Angeles. Il va continuer à répondre de ses actes, ce n'est que le début."

Comme le souligne l'AFP, seules Mimi Haleyi et Jessica Mann étaient au centre des débats parmi les 80 femmes qui ont accusé le producteur, le reste des faits allégués étant prescrit. Six femmes se déclarant victimes ont été appelées à témoigner durant le procès, comme la comédienne Annabella Sciorra, dont le viol présumé était lui aussi prescrit. 

La peine de Harvey Weinstein sera déterminée ultérieurement par le juge James Burke. Il est passible de 25 ans de prison au maximum mais ne risque pas la perpétuité, car le jury l'a disculpé de la circonstance aggravante de comportement de prédateur. Son avocate a fait savoir qu'il allait faire appel. 

Benjamin Pierret