BFMTV

CopyComic sort de son silence: "Je ne suis ni Kheiron, ni Baptiste Lecaplain"

CopyComic, le vengeur masqué qui dénonce les plagiats dans l'humour.

CopyComic, le vengeur masqué qui dénonce les plagiats dans l'humour. - CopyComic

Le YouTubeur masqué, CopyComic, a publié plusieurs messages sur Twitter pour dire qu'il n'était ni Kheiron ni Baptiste Lecaplain.

La ou les personnes qui se cachent derrière la chaîne YouTube CopyComic et dénonce les emprunts de certains humoristes français à d'autres, a publié ce lundi plusieurs messages de mise au point. 

Assurant d'abord que ni Kheiron, ni Baptiste Lecaplain n'étaient derrière le compte YouTube, contrairement à ce qu'a affirmé dimanche sur Instagram, Sandra Sisley, épouse de l'humoriste Tomer Sisley, CopyComic a ainsi publié une longue réponse, un "thread", intitulé "Qui n'est pas CopyComic". 

"Je ne suis ni Kheiron, ni Baptiste Lecaplain"

"Sandra de Matteis (directrice d'une agence de communication et femme de Tomer Sisley) a lancé sur les réseaux une rumeur selon laquelle Kheiron (et/ou Baptiste Lecaplain) seraient derrière le compte #CopyComic. Il a été annoncé que des preuves sortiraient aujourd'hui", commence-t-il.
"Un seul souci: je ne suis ni Kheiron, ni B. Lecaplain. Je leur souhaite donc bon courage pour présenter leurs "preuves" tant attendues. Il y aura des bouts de ficelles, des "c'est forcément lui" et des "on m'a dit que": mais rien ne pourra prouver ce qui est faux! (...) Mon anonymat déplaît mais, en attendant ils ne réfutent jamais les éléments présentés. Pour ma part, je trouve assez folle la légèreté avec laquelle ils affirment tout et n'importe quoi, sans rien prouver, sans jamais s'excuser, malgré les erreurs et les conséquences. (...) Il est important de ne pas donner du crédit aux rumeurs, d'éviter de les relayer, d'exiger des éléments concrets, de ne pas tomber dans les attaques personnelles et tout confondre. C'est la moindre des élégances à avoir, pour tous. Certains s'en passent apparemment."

"Nous étions beaucoup à le soutenir en secret"

Celui qui s'attache depuis octobre 2017 à mettre en lumière les vols de blagues, souvent à des artistes américains, ajoute avec malice:

"BONUS: j'étais tranquillement en "retrait" de mes comptes CopyComic depuis mes deux vidéos sur Gad Elmaleh, ça me motive à me relancer sur certains dossiers … Bisous."

Ce lundi matin, Kheiron, actuellement en repérage pour son prochain long-métrage, avait démenti auprès de BFMTV être CopyComic. Sur son compte Facebook, l'humoriste a affirmé avoir aidé CopyComic et en être "fier", ajoutant: "Nous étions beaucoup à le soutenir en secret."

Magali Rangin