BFMTV

Comment U2 est venu en aide aux Eagles of Death Metal après les attentats de Paris

U2 se recueille devant le Bataclan après les attentats le 14 novembre 2015

U2 se recueille devant le Bataclan après les attentats le 14 novembre 2015 - Franck Fife/AFP

Dans une interview accordée au New York Times, Bono est revenu sur la façon dont il a vécu les attentats à Paris et la manière dont il a tenté de soutenir les membres du groupe Eagles of Death Metal après la prise d'otages au Bataclan.

L'image du Bono et de son groupe U2 rendant hommage aux victimes des attentats à Paris devant le Bataclan, quelques heures après les événements tragiques qui s'y sont produits, a fait le tour du monde.

Comme de nombreux artistes, les membres du groupe irlandais ont été profondément touchés par ces attaques qui ont frappé la capitale française. Si leurs pensées ont immédiatement été pour les victimes de ces attentats, Bono et ses partenaires ont également tenu à soutenir le groupe Eagles of Death Metal qui assurait le concert au Bataclan le soir du 13 novembre.

Au cours d'un l'entretien accordé au New York Times, Bono explique avoir tout de suite tenu à soutenir leurs confrères américains par tous les moyens possibles. U2 a notamment proposé à Jesse Hughes et sa bande d'utiliser leur avion privé pour rentrer aux Etats-Unis, ce dont ils n'ont finalement pas eu besoin. Le groupe irlandais a en revanche fourni de nouveaux téléphones aux membres des Eagles of Death Metal, puisque ceux-ci les avaient abandonné à l'intérieur du Bataclan pendant l'attaque.

"Ils sont en train de surmonter tout ça, mais ils étaient vraiment au plus mal..."

Bono confie avoir également pu parler avec les différents musiciens du groupe qui lui ont raconté comment ils avaient vécu et survécu à cet attentat kamikaze. Le leader de U2 pense qu'ils devront être suivis encore longtemps avant de surmonter cette épreuve: "Le trouble de stress post-traumatique est un véritable problème pour les gens qui ont traversé ces choses-là. Ils sont en train de surmonter tout ça, mais ils étaient vraiment au plus mal..."

Après avoir dû annuler leurs deux dates à l'Accor Hotels Arena les 14 et 15 novembre dernier, U2 assurera finalement ces représentations parisiennes les 6 et 7 décembre. Mais malgré les événements survenus à Paris, le groupe irlandais ne tient pas à donner un autre sens à ces concerts. "Ce sera comme d'habitude, un acte de défi" promet le chanteur Bono.