BFMTV

UGC et Pathé/Gaumont suspendent les prélèvements mensuels des cartes illimitées

Une salle de cinéma (photo d'illustration)

Une salle de cinéma (photo d'illustration) - Pierre Verdy - AFP

Les deux enseignes ont fait savoir à leurs clients que les abonnements étaient suspendus le temps de la crise. Les réservations seront remboursées.

Alors que les salles de cinéma sont fermées depuis le 14 mars, quid des cartes illimitées et des places réservées? Les abonnements ont été suspendus le temps du confinement et les réservations seront remboursées, ont annoncé UGC et Pathé/Gaumont à leurs clients. 

"Si vous réglez votre abonnement par prélèvement, nous procédons à la suspension de vos prélèvements mensuels, sans aucune action de votre part, jusqu'à réouverture de nos cinémas. Nous procéderons par ailleurs au remboursement du montant perçu au titre de la période du 15 au 31 mars", a fait savoir UGC dans un mail adressé à ses abonnés. 

Fermés jusqu'au 15 avril

"Si vous avez réglé votre abonnement au comptant, votre abonnement sera prolongé automatiquement du nombre de jours pendant lesquels les cinémas auront été fermés", ajoute encore l'enseigne, qui détient 49 cinémas en France (sa carte est aussi valable dans les cinémas MK2).

Même son de cloche chez Pathé/Gaumont, qui possède 82 multiplexes en France et a annoncé prolonger "de manière systématique la durée de validité des cartes prépayées." Troisième réseau en France avec 71 multiplexes, CGR n'a pas encore réagi. 

Les cinémas doivent rester fermés jusqu'au 15 avril. Tous les films ont été décalés. Les longs-métrages sortis quelques jours avant le confinement, comme La Belle épouse et Vivarium, devraient bénéficier d'une ressortie une fois les salles ouvertes. Plusieurs blockbusters prévus pour le printemps (Fast and Furious, Mulan, Mourir peut attendre, Pierre Lapin 2) ont été reportés à la fin de l'année ou l'année prochaine. 

Jérôme Lachasse