BFMTV

Trois choses à savoir sur Armageddon

"Armageddon", emmené par Bruce Willis, Ben Aflleck et Liv Tyler, est sorti en 1998.

"Armageddon", emmené par Bruce Willis, Ben Aflleck et Liv Tyler, est sorti en 1998. - Buena Vista Pictures

Sorti en salles en 1998, Armageddon suit la mission d'une équipe de têtes brûlées envoyée par la NASA pour détruire un astéroïde qui se dirige vers la Terre. Réalisé par Michael Bay, le film catastrophe réunit Bruce Willis, Ben Affleck, Liv Tyler, Billy Bob Thornton et Steve Buscemi.

> Une chanson pour le meilleur et pour le pire

Composée pour les besoins du film, la chanson I Don't Want to Miss a Thing est l'un des tubes planétaires les plus célèbres du groupe Aerosmith. Restée plusieurs semaines à la première place du Billboard Hot 100 en 1998, la chanson a également dominé les charts aux quatre coins du monde après la sortie du film.

Mais malgré son succès incontestable, celle-ci a reçu un accueil très différent de la part de la profession. En effet, la même année, le titre d'Aerosmith a été nommé aux Oscars dans la catégorie de la meilleure chanson originale, mais également aux Razzie Awards dans celle de la... pire chanson originale. Elle est néanmoins repartie bredouille des deux cérémonies.

A noter que le leader du groupe Aerosmith, Steve Tyler, qui interprète la chanson, n'est autre que le père de Liv Tyler, l'actrice principale du film.

> Deux catastrophes en compétition

En 1998, à quelques semaines d'intervalles, les spectateurs ont eu la possibilité de voir dans les salles obscures deux films catastrophes à la trame sensiblement identiques, puisqu'ils racontaient la course contre la montre engagée pour empêcher un astéroïde de percuter la Terre. D'un côté, Deep Impact de Mimi Leder produit par Paramount et Dreamworks. De l'autre, Armageddon de Michael Bay produit par Jerry Bruckheimer et Walt Disney. Au final, c'est bien le film porté par Bruce Willis qui remportera le match. Armageddon récoltera 555 millions de dollars au box-office mondial contre 349 millions pour son concurrent emmené par Robert Duvall et Morgan Freeman. Même constat dans les salles obscures françaises où Armageddon rassemblera 4,6 millions de spectateurs contre 1,2 million pour Deep Impact.

> J.J. Abrams, déjà la tête dans les étoiles

Si à l'évocation du blockbuster Armageddon, le grand public pense le plus souvent à Bruce Wilis, Michael Bay, Ben Affleck ou même Jerry Bruckheimer, un autre grand nom du cinéma se trouve au générique du film: J.J. Abrams. Le créateur de Lost et réalisateur de Super 8 ou Mission Impossible 3 a co-écrit le scénario de ce film dont la majeure partie de l'action se déroule dans l'espace. Un univers que le cinéaste explorera à plusieurs reprises au cours de sa carrière. Après avoir réalisé Star Trek (2009) et Star Trek Into Darkness (2013), J.J. Abrams vient en effet de réaliser le septième volet très attendu de la saga Star Wars, Star Wars, épisode VII: le Réveil de la Force.

Fabien Morin